Tshopo / Grève à l’ESU : Ces préalables posés par une frange des Professeurs de l’UNIKIS pour la reprise des cours

Une dizaine de Professeurs, membres de l’APUKIS, une association phare des Professeurs de l’Université de Kisangani, ont, apprend Kis24.info, décidé ce samedi 05 mars 2022, de respecter le principe de suspension de la grève conformément au protocole d’accord signé par le réseau des associations des Professeurs du Congo (RAPUCO).

Ce samedi, une frange des Professeurs se sont réunis au Campus Central en vue d’évaluer la situation du mouvement de grève déclenchée depuis le 05 janvier dernier. Réunion dans laquelle, une dizaine de Professeurs des différentes facultés de l’UNIKIS, ont apprécié cette suspension rendue officielle par le RAPUCO.

Cependant, ils ne sont d’accord pour la reprise effective sans que quelques préalables posés par eux soient respectés. Alors qu’à la Faculté de Droit de l’UNIKIS, 2 cours sont déjà programmés, ces professeurs pensent qu’il est très tôt et que les enseignants concernés par cette grève ne devraient pas reprendre aveuglement les activités académiques.

Ainsi, à l’issue de cette rencontre, des préalables ont été posés à toutes les parties prenantes pour une reprise effective des activités, notamment :

  • Le gouvernement doit finaliser l’expédition du programme national pour les classes de L1 LMD
  • La commission paritaire doit finaliser les travaux et publier les propositions retenues conformement au cahier de charges du personnel ayant observé la grève.
  • Le ministère doit produire un calendrier académique réaménagé.

Et aussi, les comités de gestion doivent :

  • échanger sur la révision de la clé de répartition de la prime locale ;
  • fixer les modalités pratiques pour l’accès des étudiants aux notes de cours eu égard à la précarité de nos bibliothèques et aux difficultés de connexion internet pour les enseignants et pour les étudiants;
  • procéder aux mises en place au sein des organes facultaires ou publier le calendrier des élections des responsables des équipes decanales.

Dans la foulée, les facultés ou sections doivent tout de même, selon ces Professeurs :

  • préparer les horaires tenant compte des infrastructures disponibles;
  • apprêter les matériels didactiques;
  • organiser des réunions de propositions des charges horaires des enseignants et leur entérinement.

Les professeurs et chargés de cours doivent aussi :

• Actualiser les notes de cours pour les anciens et concevoir de nouveaux cours;

• Proposer la programmation des cours.

Et enfin, la coordination des étudiants doit lancer les messages d’appel aux étudiants se trouvant en dehors des sites de leurs institutions de revenir en toute urgence pour le démarrage effectif des enseignements et pour ne pas reprendre l’auditoire faute d’avoir suivi les 3/4 de la matière.

Notons qu’à travers cette réunion et des préalables entrepris n’engageant pas l’APUKIS, ces enseignants formulent ces propositions dans l’objectif de voir l’année académique 2021-2022 être sauvée comme il se doit. La grève a été suspendue depuis le 03 mars dernier. Certains professeurs sont déjà prêts pour reprendre les enseignements. Pendant ce temps, d’autres hésitent encore, en attendant la fin des travaux de la commission paritaire.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.