Tshopo: encore un coup de cœur de la Fondation MANIK, les femmes vulnérables de la ZS Kabondo dotées de kits de dignité

La fondation MANIK à travers son centre de santé Shoukrani clôture l’année 2020 avec un grand geste d’humanisme et de générosité. Main au cœur, elle vient encore, ce lundi 28 décembre, grâce à son partenariat avec l’UNFPA, d’offrir aux femmes vulnérables de la zone de santé de la commune kabondo de kits de dignité femmes.

Ces kits sont essentiellement constitués de pagnes, babouches, savons, T-shirts, etc.

D’après l’UNFPA, le fond des Nations-Unies pour la population, partenaire privilégié de la fondation MANIK, représenté à cette cérémonie de remise de kits par Parfait Cuba, cette action a pour objectif « d’aider les femmes en situation de vulnérabilité afin de participer dans des activités communautaires sans honte. » Bien plus, ce genre d’actions renforce la dignité de la femme.

Cette vision anime également la fondatrice de MANIK et sénatrice congolaise.
Pour elle, aucune femme ne peut plus donner sa vie en donnant une naissance. elle a également invité les femmes bénéficiaire de ce don « à la planification, la confiance de soi et à prendre soins d’elles mêmes. »

Madeleine Nikomba, affectueusement appelée par ses pairs « Dada wa Roho », a souligné que la santé des femmes demeure une priorité pour sa fondation, avec une vision noble « zéro décès lors de l’accouchement. »

Les bénéficiaires de ces kits de dignité femmes n’ont eu qu’un seul mot, sourire au lèvres et geste d’amour, de satisfaction et de reconnaissance.

À Shoukrani, des services rassurants

Dans la foulée, le Centre Shoukrani qui a servi des cadres pour cette activité organise plusieurs services à son seins. Il s’agit de la médecine interne, chirurgie, pédiatrie, gényco-obstétrique, laboratoire, la médecine d’urgence, l’imagerie médicale et la pharmacie.

Avec une capacité d’accueil de 15 lits, le taux d’occupation des malades est de 150 lits dans cette formation sanitaire.
Les soins de qualité qu’offrent ses personnels expliquent l’engouement des malades dans cette structure sanitaire.

Notons aussi que la fondation MANIK (Madeleine Nikomba) intervient dans plusieurs domaines de la vie notamment la santé, le social et l’éducation.

Nicole ETETE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.