Tshopo / Élections des gouverneurs : Dedosh Lusangi veut éviter l’erreur du passé et dresse un portrait utile

Comme ailleurs dans les provinces à problème, la Tshopo s’impatiente de voir la tenue effective des élections des nouveaux gouverneurs et leurs vices. La CENI traîne les démarches alors que les conséquences sont incalculables dans le chef des provinces concernées. Dans la Tshopo, après le report de la plénière du vendredi 07 janvier pour le lundi prochain, Kis24.info a recueilli les propos de Dedosh Lusangi qui s’est prononcé sur ces élections tant attendues.

Pour cet élu du peuple dans la circonscription provinciale de Kisangani, il faudra éviter l’erreur du passé, cette fois, notamment lors de l’élection de Walle Lufungula.

« Il serai très capital pour nous de ne plus refaire la même erreur que celle de la fois passée lors du vote de Walle lufungula, nous l’avions mis et ensuite nous même l’avons foutu à la porte. imaginez-vous qu’il n’avait même pas atteint 4% de son propre budget », allègue le député Dedosh Lusangi.

Et d’ajouter : « Après plusieurs réunions avec les députés, nous avons l’espoir d’avoir un gouverneur qui fera un changement total dans la province de la Tshopo ».

Portrait utile d’un gouverneur de la Tshopo

Selon l’honorable Dedosh Lusangi, aussi président de l’AS Nika, le nouveau gouverneur de la Tshopo doit être capable d’assurer le bon décollage vers le développement et de pousser cette province à l’émergence. Cependant, celui-ci, pense Dedosh, doit déjà se faire paraître avec des actions tangibles pour le bien-être de la population.

« Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin d’un gouverneur bravant des CV costaud. On en a déjà eu dans le passé, alors nous aurons besoin d’un gouverneur qui après l’élection ne va pas changé d’opinion,qui ne va pas s’éloigner de la population, qui sera à l’écoute de son entourage, humble,d’un grand cœur. Et Il serait préférable de les voir déjà aujourd’hui à travers les actions que mènent ce candidat avant les élections dans nos différentes entités, puisqu’une fois élu ,il fera encore beaucoup d’autres apports pour cette province puisque l’ayant déjà commencé aujourd’hui », a-t-il dressé.

En outre, le député Dedosh Lusangi croit qu’avec un gouverneur intérimaire, les choses n’avancent pas. « Tant que nous demeurons là avec l’intérimaire, les choses n’avanceront pas, vous savez combien d’édits l’assemblée provinciale a déjà proposé ? mais jusque là aucune application, depuis Walle , jusqu’à présent rien n’est fait , la crise existe, au niveau de la population,de la ville,au niveau gouvernement, Bref nous disons au chef de l’État de vite passer aux élections pour que l’intérimaire laisse place à un gouverneur qui sera élu démocratiquement », a-t-il souhaité dans une interview accordée vendredi 07 janvier à Kis24.info

Il sied de souligner que la nouvelle équipe de la CENI pourrait mettre ses pieds à l’œuvre pour l’organisation des élections des gouverneurs et leurs vices en ce mois de janvier 2022 dans les 14 provinces à problème. Le chef de l’État a, lors de son passage à kananga vendredi 31 décembre 2021, indiqué qu’il est déterminé avec son gouvernement de s’y pencher sur cette question cruciale.

Par Ruth Musana

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.