Tshopo : de « l’anarchie administrative » à Isangi, des jeunes vont en guerre contre l’AT Joseph Mimbenga

Depuis son avènement au pouvoir, l’administration du territoire d’Isangi continue de tomber dans les caniveaux. L’administrateur d’Isangi, Joseph Mimbenga, est au cœur d’un désordre administratif ourdi par ses services attitrés. Détournement des fonds, prise unilatérale des décisions, non respect de sa hiérarchie, des coups de boxe à ses collaborateurs, et plus d’autres irrégularités administratives sont mises en sa charge. Cette situation suscite actuellement un tollé généralisé dans le chef des jeunes de ce coin de la Tshopo.

Tenez, des groupes de jeunes ont, jeudi 06 janvier, pris d’assaut les artères du groupement d’Isangi et celui de Yalikina dans le secteur de Yawembe Baonga Basoa en territoire d’Isangi, situé à plus près de 200 Km en aval du fleuve Congo, à l’ouest de la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo.

En colère contre l’anarchie systémique ourdie par l’administrateur du Territoire et les services attitrés, ces jeunes, confient des sources locales à Kis24.info, ont barré la route à la énième manœuvre de Joseph Mimbenga qui voulait injustement installé un intérimaire de son propre gré à la place de Joseph Limbili reconnu par la cour d’appel de Kisangani comme secrétaire administratif et chef dudit secteur de Yawembe Baonga Basoa.

Pour l’administrateur d’Isangi, Joseph Mimbenga, un ancien agent de la mairie de Kisangani, sans lui citer nommément, doit prendre le fauteuil de ce secteur pourtant plusieurs sources au sein de l’administration de la Tshopo confirment la suspension du dernier pour des cas avérés de détournements. Cette situation qui bat de l’aile à Isangi, voire dans les instances judiciaires de Kisangani a été au cœur des soulèvements populaires ce même jeudi dans les communautés d’Isangi et Yalikina. La police a usé des tirs pour disperser des manifestations.

« (…) Cette journée a été vraiment chaude. Grâce au professionnalisme du nouveau commissaire de la PNC Ciat Isangi qui a joué à la sagesse pour remettre le calme », confirme à Kis24.info Mr Adonis, président de la nouvelle société du territoire d’Isangi.

« Non, il n’y a pas eu des casses sauf que c’est ce monsieur limbule qui avait donné l’ordre de casser le cadenas du bureau de secteur sur la porte d’entrée, le bureau n’a pas touché. Sinon, la police a joué d’une grande sagesse malgré la pression de Joseph Mimbenga sur les policiers d’exécuter son ordre », ajoute-t-il.

Selon les mêmes sources, Joseph Mimbenga continue de « semer le désordre », rejettant l’arrêt de la cour d’appel de Kisangani qui a donné raison à Limbili Lolesa comme secrétaire administratif et chef du secteur intérimaire.

En effet, le 16 novembre 2021, sous les manœuvres ourdies par l’administrateur d’Isangi, apprend-t-on d’un document exclusif exploité par Kis24.info, le chef de la division provinciale de la fonction publique a signé une nouvelle commission d’affectation du secrétaire administratif, mutant faussement Limbili Lolesa et de façon très pressée à Turumbu dans le secteur de Yalikina État, pourtant Turumbu est plutôt le chef-lieu de Yaselia État. L’affaire a été même entre les mains du ministre provincial de l’intérieur de la Tshopo qui avait demandé de sursoir la commission d’affectation.

Aux dernières nouvelles, l’administrateur du territoire d’Isangi qui s’illustre en tyran dans la région a comparu devant les instances judiciaires à Kisangani. De retour, gagné à la justice, il fait fi des décisions judiciaires.

Lire l’intégralité sur cette affaire ici :
https://kis24.info/2021/12/10/tshopo-desordre-administratif-a-isangi-le-ministre-tongo-stoppe-net-une-affectation-scandaleuse-recit/

Par Serge Sindani

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.