Tshopo / Course au Gouvernorat : Le ticket de l’USN prône le changement, Kasusula se base sur cinq piliers

Dans le cadre des campagnes électorales, les candidats gouverneurs en lice sont, ce lundi 02 mai 2022, devant les députés provinciaux, pour défendre leurs projets de société. Pour cette première journée des propagandes, quatre prétendants se succèdent tour à tour afin de convaincre leurs grands électeurs.

À l’assemblée provinciale, cet exercice purement démocratique s’est ouvert avec le ticket de l’Union Sacrée de la Nation, Tony Kapalata et son colistier, Théoveul Lotika. Défendant sa vision, ces deux prétendants gouverneurs de la Tshopo prône le Changement.

« Un changement par rapport au mode de gestion qui existait avant, Changement par rapport au vécu quotidien de notre peuple, changement par rapport à ce que nous avons. Donc développer effectivement la province », a indiqué Tony Kapalata.

Poursuivant son discours, le ticket de l’USN a noté que sa mission à la tête de la plus grande province sera basée sur l’obligation des résultats. Prônant la vision du chef de l’État, Tony Kapalata s’est montré réceptif à toute évolution afin d’atteindre ses visions. Il a abordé d’autres points notamment doter la province d’une fibre optique, soulignant que c’est un projet à long ou court terme.

Kasusula et ses cinq piliers

Venu en second lieu, le candidat Jean-Pierre Kasusula Faiki, et son colistier Heri Baraka, veulent, pour leur part, redorer le blason terni de la Tshopo, avec des actions à impacts visibles. Ainsi, ces actions sont assises sur cinq piliers, à savoir : la Bonne gouvernance, la sécurité, la justice et les droits humains ; les infrastructures routières et la dynamique économique, Fournitures des services sociaux de base et capitale humaine ; Gestion de l’environnement durable et en fin les contacts extérieurs.

Cette campagne se poursuit dans un climat calme. Les députés provinciaux sont en majorité présents dans la salle pour évaluer chaque candidat, l’un à l’autre. Dans la suite, les candidats Liotho Mbula Jeef et Rebecca Shomomo seront, ensuite, devant les élus, après la première vague.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.