Tshopo: à sa sortie, le forum national de la jeunesse (FNJ) prône le « leadership féminin » pour le développement

À Kisangani, dans la province de la Tshopo, une nouvelle structure de la jeunesse, à but non lucratif, a vu le grand jour. Il s’agit du forum national de la jeunesse (FNJ) lancé sur toute l’étendue de la République et particulièrement dans la Tshopo depuis 2019, dont la sortie officielle a été remarquée ce samedi 03 Avril au centre pastoral de Kisangani. Il est chapeauté en province par Me Michel Biambe.

Profitant de sa naissance, et surtout de la clôture du mois de la femme, le FNJ/Tshopo a capitalisé les acquis du mois de Mars, mois dédié aux droits de la femme du monde entier. Pour joindre l’utile à l’agréable, une séance de réflexion entre jeunes a eu lieu. L’objectif était de réveiller la conscience des jeunes surtout des jeunes filles, les soutenir dans les réflexions sur le développement local. Au cours de celle-ci, la conférencière Bibiche Salamu, Professeure d’université et coordonatrice du programme groupe de travail pour la démocratie et les élections, a axé sa présentation sur le « leadership féminin et le développement local, » Un sujet largement abordé sans tabous dans plusieurs salons scientifiques pendant mois de la femme.

D’après cette fine fleur de la science, les femmes doivent développer leurs potentiels, lever le ton afin de changer les choses dans l’allure du développement durable.

« Nous avons invité les femmes à innover pour accéder au changement. On demande à ce que les femmes puisse lever le ton pour le développement de la province. Et aussi, s’il n’y a pas la prise de conscience des femmes de leurs droits, là on sera dans les djalelo à la gloire des chefs. Ça, ça ne permet pas d’attendre le développement durable. » a-t-elle confiée à la presse.

Et de fixer: « il est important aux femmes et hommes de savoir qu’un est leader , c’est celui qui a la possibilité d’apporter le changement dans le respect de la constitution, de veuiller à ce que la constitution puisse être respectée pour le bénéfice de tous. »

Membres du FNJ/Tshopo @Serge Sindani

Pour sa part, Me Michel Biambe, qui porte officiellement l’étendard de cette Asbl FNJ, a présenté l’historique du forum national de la jeunesse et ses visées, rivant essentiellement son clou sur l’accompagnement de la jeunesse dans l’auto-prise en charge, sous l’impulsion de Patrick Katengo, président national.

« Le FNJ compte dans son actif plusieurs projets. Nous avons entrepris plusieurs initiatives qui ont abouties à des organisations, à des entreprises qui fonctionnent au travers le pays. À la Tshopo, c’est depuis 2019 que la redynamisation a été faite. Et il a fallu bcp de jours pour que le comité soit notifié et aujourd’hui c’est comme une sortie officielle. Nous avons déjà des initiatives qui vont booster l’entrepreneuriat des jeunes. Ici, nous allons nous baser dans le domaine de l’agriculture. Vous serez avec nous pour évaluer nos efforts déjà conjugués dans le noir. » a expliqué Me Biambe.

Il sied de noter que le FNJ n’a autre connotation que celle d’une ASBL. Conformément aux droits positifs Congolais, ce forum des jeunes est apolitique. Mais, dans son sein, le FNJ soutient les actions du président de la République, comme un devoir civique. Un accompagnement sans penser au djalelisme car le FNJ encourage ce qui est bien et dénonce ce qui va mal. Dans la Tshopo, le FNJ compte plus de milles membres, essentiellement jeunes.

Serge SINDANI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.