Tshopo: 40 ans après, l’INS se dote d’un nouveau rapport sur le recensement général des entreprises

Le ministre provinciale du Plan, Mme Marie Asambati Sabio, a présidé, vendredi à Kisangani, la cérémonie officielle de présentation du rapport global du recensement général des entreprises, apprend-t-on de l’ACP.

C’était en présence de quelques députés provinciaux membres de la commission économique et financière de l’Assemblée provinciale, des responsables et chefs d’entreprises publiques et privées, ainsi que les partenaires techniques et financiers.

La ministre a, au nom du gouvernement provincial, salué la réalisation de ce document qui vient répondre à un besoin pressant quant aux données statistiques des entreprises en RDC.

À l’occasion, elle a réitéré l’engagement du gouvernement provincial à accorder des facilités administratives aux enquêteurs de l’Institut national des statistiques (INS), dans le travail de collecte des données. A titre symbolique, Mme Marie Asambati Sabio a remis quelques exemplaires dudit rapport au président de la commission économique et financière de l’assemblée provinciale, le député provincial Papy Bauma, ainsi que certains responsables des entreprises de Kisangani.

La directrice provinciale de l’INS dans l’ex province orientale, Mme Germaine Liamba, a pour sa part indiqué que ce deuxième rapport global de recensement, qui intervient 40 ans après, soit depuis 1982, contient une énorme quantité d’informations sur les entreprises formelles et informelles œuvrant en RDC.

Elle a par ailleurs rappelé le contexte qui a concouru à l’élaboration dudit rapport, soulignant que depuis 1982, la RDC ne disposait plus d’assez d’informations sur les entreprises.

Ce deuxième recensement global des entreprises, a-t-elle dit, est élaboré dans le souci de doter la RDC des données récentes, fiables et pertinentes, poursuivant qu’elle est réalisée sur financement de la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD).

En outre, elle a invité le public, notamment les gouvernants, les chercheurs et autres, à consulter les statistiques sur le site internet de son service, afin d’avoir accès à toutes les données importantes des entreprises congolaises.

Dans sa présentation du rapport, M. Boaz Mengedi, expert de l’équipe technique de l’INS, a indiqué que 99% des entreprises dans la Tshopo œuvrent dans le secteur informel, dont 70% disposent d’un chiffre d’affaires inférieur à 10 millions de francs congolais. Par ailleurs, il s’est dit très heureux de l’intérêt que les participants ont accordé à ce rapport.

Avec l’ACP

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.