Sciences: « Enfers Orientaux », ce livre d’un jeune poète Boyomais qui retrace « la situation désastreuse » de l’Est de la RDC

Le jeune homme n’a que 19 ans, mais il a su contribuer, par sa plume assortie d’une douce poésie, à la restauration de l’image ternie de son pays, entouré des divers maux. Via ses canaux officiels, les éditions Mikanda ont annoncé la sortie du livre « Enfers Orientaux », œuvre d’un boyomais. Il s’appelle Norbert Katembo, autrefois un collégien, fruit du Maele.

Dans une entrevue exclusive accordée mardi 18 janvier 2022 à kis24.info, cet auteur s’est confié à coeur ouvert au public démontrant ses motivations profondes qui lui ont poussé d’écrire ce livre. Le jeune vivant à Kisangani relate aux yeux de tous le vécu quotidien de la population de l’Est de la RDC, sous occupation terroriste en série.

« J’ai voulu mettre aux yeux de tous la situation désastreuse dans l’Est de la RDC… », a-t-il expliqué. C’est en tout cas, a-t-il confié, le résumé en une phrase de ce livre poétique de 30 textes.

« Je présente un habitant de l’Est qui veut que sa situation change », a-t-il argué, ensuite.

Si la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC reste dominée par des tueries en répétition, Norbert Katembo pense que la dimension n’est plus une souffrance, ce qui justifie le choix du terme « Enfers », dans le titre de son ouvrage.

Le mot « enfers » représente, selon lui, cette souffrance extrême : le viol, le tourment, les tribulations, la misère que ses populations connaissent chaque jour. Dans la stylistique française, il a employé l’hyperbole.

Cependant, dans le contenu de son livre, l’auteur s’adresse à la population congolaise, aux autorités étatiques et à l’armée gouvernementale.
Aux autorités, par exemple, M. Katembo appelle à la sympathie.
« Qu’elle se mettent à la place de cette population meurtrie ».

Dans son constat, il dit voir d’autres villes célébrer, vivre aisé comme ci rien n’était. C’est ainsi que pour lui, la meilleure façon d’intervenir dans cette situation commence par cette bienveillance des autorités congolaises.

Ses convictions convergent vers l’armée nationale comme la plus grande organisation pouvant mettre fin à cette situation. Appellant les uns et les autres à soutenir les forces loyalistes, ce jeune poète reste convaincu que la situation finira par changer.

« Tout le monde doit se rendre compte de ses aptitudes dans son domaine pour contribuer à la paix dans l’Est de notre pays », a-t-il interpellé.

Sur le plan forme, l’auteur a employé la poésie classique. L’on peut y constater les formes fixes de la poésie entre autres : La ballade, le triolet, le pantou, le Rondeau ancien, le Sonnet et l’Acrostiche.

Des nombreuses figures de style notamment : La personnification, l’hyperbole, l’anastrophe, l’apostrophe, la comparaison, etc…

Qui est Norbert Katembo ?

Norbert Katembo Masudi est diplômé en Littérataire, option latin-philo au collège Maele de Kisangani, exercice 2020-2021.

Né en mars 2002, il est le 2ieme fils de Michel-Claude KATEMBO et Julienne MASUDI. La passion de ce jeune homme envers la poésie se manifeste une année après avoir appris les notions de la versification française en première cycle d’orientation.

Il écrit son tout premier poème intitulé : Chant à ma mère (œuvre non publiée). Son style poétique est caractérisé par l’usage des formes fixes. Il considère comme son mentor, le poète français Paul Verlaine.

Par Gaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.