Réserve de Biosphère de Yangambi/Tshopo : La RDC et la Belgique formalisent autour de la tour à Flux

Le projet YANGAMBI PÔLE SCIENTIFIQUE consiste à la mise en place d’une tour à flux de covariance des turbulences dans la réserve de biosphère de Yangambi, dans la province de la Tshopo, au nord-est de la République Démocratique du Congo.

Installée à une hauteur de 55m (15 m au dessus du couvert forestier du Bassin du Congo), cette tour fournira des données précises et continues sur les échanges de gaz à effet de serre entre l’atmosphère et la forêt.

C’est donc dans ce cadre qu’une délégation des chercheurs de l’Université de Gand en Belgique a échangé, Mercredi 12 janvier 2022 avec le directeur de cabinet de la Vice-premiere ministre ministre de l’environnement et développement Yves Kitumba. Cette initiative financée à la hauteur de 3,7 millions d’euros par la Belgique en terme d’infrastructures, à en croire le chef de la délégation, le professeur Pascal De Broeck, vise à promouvoir la gestion participative de la réserve de biosphère de Yangambi au bénéfice des populations riveraines et de la communauté scientifique Nationale et internationale.

Première du type dans le bassin du Congo

La Première de ce type dans le bassin du Congo, la tour à Flux de Yangambi a pour objectif de permettre à mieux comprendre la contribution des forêts tropicales face à l’objectif d’atténuation du changement climatique.

Elle constitue, en fait, un pôle scientifique de référence en matière des données de stockage de carbone favorisant et développant la recherche en matière de biodiversité et de changement climatique tout en garantissant la création des moyens de subsistance et la préservation des ressources naturelles.

Par Serge SINDANI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.