RDC/Journée Africaine des droits d’auteurs: l’artiste Mohombi dans l’impasse !

La journée Africaine des droits d’auteur est célébrée chaque 14 Septembre. Une occasion pour l’artiste musicien congolais Mohombi Mupondo de se poser quelques questions quant à la gestion des droits d’auteurs en République Démocratique du Congo.

Quel est l’état de gestion collective des droits d’auteurs en RDC ? Doit-on supprimer le monopole ,vestige du parti unique mobutiste confié à une société sans compétences et en faillite depuis des décennies ?

À ces questions, l’artiste trouve que l’artiste congolais ne bénéficie pas de son travail et nombreux en souffre dans ce sens. Il trouve que c’est une escoquerie à l’égard des artistes.

La gestion de la Socoda interesse et concerne toutes les disciplines artistiques et tous les auteurs des œuvres de l’esprit ,qu’ils soient de culture savante ou populaire. Aujourd’hui, en RDC,l’état actuel de la gestion collective des droits d’auteur est une vaste escrquerie. Pour mieux penser l’avenir est une saine gestion des droits ,ADACO propose la libéralisation du secteur ,donc la fin du monopole ,ce vestige mobutiste du Parti unique qui survit avec les tares amplifiées.» peut-on lire sur le compte officiel de l’artiste.

À lui d’ajouter :

Dans une RDC en pleine mutation démocratie engagée dans une transition pour mieux asseoir les règles de bonne gouvernance, de l’État de droit ce monopole n’a plus de sens d’être. La gestion collective des droits d’auteur touche toutes les questions liées à la création artistique et à l’action culturelle de la nation congolaise »

Il exige la demonopolisation de ce secteur.

Même message lancé par la ministre de culture, arts et patrimoines Catherine Katungu Furaha.

La ministre de la culture, arts et patrimoines propose une étude sur la libéralisation du secteur du droit d’auteur. Elle dénonce le monopole et pour la journée Africaine du droit d’auteur. Catherine Katungu Furaha a aussi annoncé la participation Africaine de la RDC de la perception, gérance et distribution correctes des droits des artistes.

Gloire BAKYAHULENE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.