RDC: JED et le gouvernement tablent sur les questions sécuritaires des journalistes

Le secrétaire général de l’ONG Journaliste En Danger (JED) a annoncé mardi qu’un mécanisme sera mis en place par le gouvernement avec JED pour garantir la sécurité des chevaliers de plume dans l’exercice de leur métier.

Une annonce faite à l’issue d’une importante communication avec Patrick Muyaya, Ministre de Communication et de Média et Porte parole du gouvernement sur les questions sécuritaires des journalistes, et plus particulièrement ceux œuvrant dans les provinces sous états de siège.

«Depuis 3 mois, au moins 3 journalistes ont été tués pendant cette période de l’État de siège, et nous continuons à recevoir presque chaque jour des alertes des journalistes qui reçoivent des menaces, qu’ils sont obligé de se cacher, parce que bien souvent ils sont menacés parfois par des personnes non identifiables », renseigne Tshivis Tshivuadi, secrétaire générale de JED, qui indique également que cette situation préoccupe aussi bien le gouvernement que les journalistes.

«Notre appelle a été entendu, le ministre a dit que le gouvernement a été préoccupé par la situation et très intéressé de pouvoir y mettre fin et que le gouvernement été engagé, le Premier-ministre y compris pour qu’effectivement, ensemble, avec nous les organisations concernés afin que nous puissions trouver des solutions ou de voie de sortie à cette formation »

Il a par ailleurs signalé que ce mécanisme national de protection des journalistes sera une plateforme qui consistera à l’échange des informations entre les organisations professionnelles et les points focaux qui peuvent se retrouver au niveau des services qui sont concernés par les questions de sécurité des journalistes pour échanger des informations, mais de lutter également contre l’impunité dont jouissent certaines personnes même identifiables qui menacent les journalistes dans l’exercice de leur métier.

Gratius WANDJA

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.