Propos de Kabuya à Kisangani : Les députés nationaux de l’espace Grand Oriental tapent d’un poing sur la table !

La polémique est loin de dire son dernier mot.

Dans une déclaration parvenue à Kis24.info, ce vendredi 21 octobre, les Députés Nationaux élus des quatre provinces (Bas-Uélé, Haut-Uėlė, Ituri et Tshopo), issues du démembrement de l’ancienne Province Orientale, disent suivre avec étonnement les propos jugés « maladroits et dénigrants » tenus par Augustin Kabuya, SG de l’UDPS, le samedi 15 octobre 2022 devant les militants de son parti confondus aux fidèles de l’Eglise « Cité Refuge ».

Dans son adresse publique, Kabuya a attribué la responsabilité de la dégradation de la Tshopo « aux élus de cette province qui, selon lui, ont oublié la population pour ne s’occuper que de leurs familles ».

Réunis mardi 18 octobre 2022 au Palais du peuple pour analyser ces propos jugés malveillants, les Députés Nationaux de l’espace Grand Oriental, ont condamné ces propos tenus par Kabuya et ont exigé qu’une réparation soit établie. Parmi tant d’autres recommandations, on peut citer :

  1. Nous condammons et désapprouvons les propos irrespectueux et irresponsables du Secrétaire Général de l’UDPS, parti présidentiel, qui jettent de l’opprobre et discréditent non seulement les Députés Nationaux et Provinciaux, les Sénateurs et la Gouverneure en fonction à Kisangani, mais aussi et surtout le Gouvernement de la République mis en place par le Président de la République, Chef de l’Etat qui est le premier élu de tous les congolais en 2018:
  2. Les propos de Monsieur Augustin KABUYA, Secrétaire General du parti au pouvoir, UDPS, discréditent aussi l’ensemble de la population de la Tshopo qui avait, selon lui, opéré un choix irrationnel de ses élus à tous les niveaux et énervent en même temps l’opinion en établissant l’irresponsabilité du pouvoir en place face à la misère qui accable cette population victime de son nationalisme et de son hospitalité légendaire de tout le temps.
  3. La communication politique du Secrétaire Général de l’UDPS, parti au pouvoir, est susceptible de créer la confusion dans l’esprit de la population sur les missions et compétences dévolues aux Députés Nationaux et Sénateurs d’une part, et celles qui reviennent de droit au gouvernement et aux grands services publics de l’Etat comme la SNEL d’autre part. Il ne nous revient pas, malheureusement, d’apprendre au Secrétaire Général du parti présidentiel que les Députés et Sénateurs n’ont pas dans leurs attributions l’électrification de leurs circonscriptions électorales et, moins encore, la gestion des centrales hydro-électriques.
  4. Le Caucus des élus Nationaux de l’espace Grand Oriental exprime son grand étonnement du fait que partout où il est passé, notamment à Matadi, à Kananga, à Mbuji Mayi…, Villes confrontées aux mêmes problèmes de pauvreté et de pénurie de l’énergie électrique, ce genre de propos contre les élus tant Nationaux que Provinciaux n’ont jamais été tenus par Monsieur Augustin Kabuya.
  5. De ce qui précède et considérant la gravité de la situation créée par les propos de Monsieur Augustin KABUYA à notre égard et devant nos électeurs, nous nous sentons, en parfaite intelligence avec nos populations. dans l’obligation de tirer toutes les conséquences politiques et juridiques qui en découlent si réparation n’est pas faite dans le meilleur délai.

Il sied de noter que parmi les signataires de cette déclaration figurent plusieurs députés nationaux de la Tshopo, dont Faustin Toengaho, Simene Wa Simene, Gaston Musemena, etc.

Redaction

  1. Ce qui est bizarre,
    On ne comprend plus rien si L’UDPS est au pouvoir ou à l’opposition car ces genres des propos dévoilés la nudite même de pouvoir en place devant la toile et ceux qui se passent actuellement au pays ce ne pas seulement l’affaire de la tshopo,mais toute la république fait le deuil d’une même causé etc…
    Alors il faut nous faire comprendre si L’UDPS veut gétter l’éponge au gouvernement en place !!!

  2. Je pense qu’il n’y a aucun mal de dire la vérité. Ce que le SG UDPS a dit tout haut est dit tout bas au niveau des États majors des partis politiques comme UDPS, MLC
    La province a des filles et fils qui occupent de hautes fonctions à travers les institutions mais ne font pas mieux pour relever la Tshopo province la plus vaste de la RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.