Prof Faustin Toengaho: le FCC, pro-Kabila ou le trépas !

Ce n’est plus un secret de polichinelle, le député national, professeur Faustin Toengaho Lokundo n’a toujours politiquement pas bu l’eau des nouilles, malgré la pression et tension de la majorité conquise par Félix Tshisekedi dans toutes les institutions, renversant la donne politique au pays. Très serein, alors que nombreux de ses proches ont intégré la fameuse union sacrée de la nation, l’élu de Basoko, dans la province de la Tshopo, surprend l’opinion publique désorientée pendant un moment sur les nouvelles orientations stratégico-politiques de l’ancien recteur de l’Université de Kisangani. Face au suspens et contre vents et marées au FCC, le choix du surnommé « Mobutu » est ébruité. Le front commun pour le Congo ou rien que le trépas.

Toengaho, pro-Kabila !

Après un long séjour à la base, dans le cadre des vacances parlementaires, Faustin Toengaho n’a pas lésiné à lancer des profondes consultations afin de prendre position. Ceci, constatant les menaces politiques dont il est fait objet à l’assemblée nationale, déjà conquise par l’USN. Dans l’allure où les choses se dessinent, Toengaho Lokundo ne veut pas une éventuelle contradiction.

Dans une correspondance datée du 31 Mars 2021, adressée au Bureau Mboso, dont une copie est parvenue à Kis24.info, le professeur ordinaire Lokundo n’y rentre pas (à l’AN) à quatre pattes. En clair, évoquant des raisons de convenances personnelles, il appartient encore au FCC.

«  Je reste et je demeure député national membre du Groupe parlementaire État de droit « EDO », attaché au front commun pour le Congo (FCC) jusqu’à la fin de la présente législature conformément aux dispositions pertinentes de l’article 54 du règlement intérieur de l’assemblée nationale. » écrit Toengaho à Mboso.

Cependant, Faustin Toengaho est aussi hautement stratège. Sans désemparer, il promet son soutien au Bureau Mboso.

« Je vous prie, Honorable Président, de bien vouloir prendre acte de cette position clairement exprimée tout en vous rassurant de mon soutien et de mon engagement à oeuvrer pour la réussite de la mission que le peuple congolais a confié à notre chambre parlementaire que vous avez l’honneur de diriger avec beaucoup de sagesse. » poursuit-il.

La position qui enflamme !

Sur la toile, un tollé s’est allumé. les internautes s’enflamment. Les commentaires face à cette sortie de l’élu de la Tshopo vont dans tous les sens. Cependant, nombreux sont ceux qui pensent qu’il s’agit d’un retour au bercail, au FCC. L’interrogatoire est maintenant, avait-il déjà adhéré à l’USN ? Suspens !

« FCC, maison mère, retour au bercail. » tweete l’internaute Jeannine Falanga, qui certifie dans les discussions que le député Toengaho avait déjà quitté la barque pour l’USN.

Faustin Toengaho qui, au départ s’est montré sans position, a été silencieux pendant plusieurs jours, jouant tout de même au jeu de son autorité morale Joseph Kabila. Mais, il a été parmis les rares députés du FCC ayant salué l’avènement de Sama Lukonde à la primature en remplacement de son hôte, son camarade du FCC, Sylvestre Ilunga Ilungamba. Dans une sortie médiatique en février dernier, ce scientifique de renom, soucieux du développement, a souhaité les meilleurs à l’ancien DG de la Gecamines et a fait ses propositions pour le prochain gouvernement.

« Le gouvernement de l’Union Sacrée doit garantir la représentativité de toutes les provinces. » avait-il indiqué devant la presse de Kinshasa.

Plusieurs n’avaient bonnement scripté ce message. Son actuelle prise de position éclaire donc les lanternes. Faustin Toengaho demeure bel et bien membre du FCC, pro-Kabila. Par ailleurs, nous rappelons n’avoir pas réussi à entrer en contact avec lui sur d’autres questions d’éclairs.
Kis24.info y reviendra, exclusivité !

Serge SINDANI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.