Procès 100 jours : Enfin, Vital Kamerhe lavé par la justice

C’est un nouveau tournant dans l’affaire des détournements des deniers publics alloués au programme dit « 100 jours » du président Félix Tshisekedi.

L’accusé principal, ancien directeur de Cabinet du chef de l’Etat Vital Kamerhe Lwakanyingini vient d’être acquitté ce jeudi 23 juin par la Cour d’Appel de Gombe pour notamment « insuffisance des preuves ».

Après condamnation au premier degré à vingt ans de prison et frappé d’inéligibilité de deux mandats, l’autorité morale de l’UNC était allé en Appel où il a été aussi condamné à 13 ans et en pourvoi en cassation, il a été demandé que l’affaire soit rejugé en Appel.

De ce deuxième procès en Appel, il vient d’être lavé par la justice et ne pourra pas purger sa peine initiale malgré les deux ans passées en prison.

En rappel, depuis quelques mois, il avait bénéficié d’une liberté provisoire pour aller se faire soigner.

Au même titre que l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État, l’opérateur économique Sammih Jamal est aussi blanchi par la justice congolaise. D’autres impliqués dans ce dossier qui avaient déjà purgé leur peines avaient été libérés par la justice congolaise à l’instar de Muhima qui avait purgé sa peine de deux ans.

Gloire Bakyahulene

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.