Probable résurgence de la Polio dans la Tshopo: Déjà près de 26 cas suspects identifiés à Basoko

La poliomyélite semble refaire face, avec force, après la détection d’un cas de la poliomyélite dans l’aire de santé Bandu collectivité, dans la zone de santé rurale de Basoko, en province de la Tshopo.

Plus ou moins 26 cas suspect sont enregistrés et identifiés par l’équipe du PEV/Lokutu. Plusieurs familles de la localité Isombo 2 dans l’aire de santé précité sont en danger car, indiquent des sources sanitaires, leurs enfants ne sont pas vaccinés régulièrement.

Par ailleurs, les enfants non insuffisamment atteints (ENIA) et non atteints et leurs parents sont en difficulté pour la récupération du vaccin de routine. «Nous sommes reconnaissantes, nous avions l’habitude de refuser avec nos enfants à l’âge de se vacciner, prochainement nous allons envoyer massivement nos enfants aux structures sanitaires pour avoir les doses prévues chaque mois pendant les campagnes de la vaccination », déclarent les parents.

Pendant ce temps, l’équipe du Programme Élargi de la Vaccination (PEV) et cadres de la zone de santé rurale du territoire de Basoko continuent la sensibilisation dans l’axe touché par ce fléau, rassure le Docteur Chrispin LOKUTU, faisant l’intérim du Docteur Salomon OTOWANGE, qui appelle les autorités nationales, provinciales et les partenaires d’intervenir le plutôt possible enfin d’éradiquer cette maladie mortelle.
À l’en croire, l’enfant touché par la Polio serait gardé par les personnels soignants afin de ne pas propager sa maladie.

La poliomyélite est une maladie mortelle et rend les enfants infirmes durant toute leurs vies, insistent le plus souvent les prestataires de santé.

Pour rappel, quelques enfants de 0-11 mois qui avaient raté le vaccin sont entrain d’être vaccinés par l’équipe d’investigation.

Augustin TSHEZA

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.