Primature: Sama Lukonde appelé à la démission, « vous ne détenez pas de leviers nécessaires… » (Firmin Yangambi)

Alors que le nouveau premier ministre congolais appuie son doigt sur l’accélérateur dans la formation du nouveau gouvernement, essentiellement basé sur la vision de l’Union Sacrée et qui d’ailleurs serait fait prêt selon plusieurs sources, Sama Lukonde Kyenge est au pied du mur, voire dans la panade de plusieurs citoyens Congolais.

En dépit de sens commun, en dernier lieu, c’est Me Firmin Yangambi qui dans un tweet posté ce lundi 05 Avril sur son fil, demande humblement le patron de la primature sous le label USN à démissionner. Ce Batonnier de la Tshopo pendant près d’une année accuse Sama de n’avoir pas des leviers nécessaires pour détenir le bâton de commandement d’un gouvernement.

Me Firmin Yangambi estime que la démission du protégé de l’USN, ancien directeur général de la Gecamines, permettra au pays d’avancer vers les solutions pérennes.

Nommé par Tshisekedi, sur fond de tensions politiques distendues avec son ancien allié au pouvoir, Joseph Kabila, Sama Lukonde n’a toujours pas sorti les nouveaux membres du gouvernement. Plus de deux mois, le Congolais se dresser le front dans l’impatience. Blocage ou pas, rien n’est révélé. Selon les dernières informations, la liste est déjà fait prête. Plutôt l’aval du président de la République qui est attendu.

Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a été sous la présidence de Joseph Kabila député et ministre des Sports, poste qu’il abandonna en 2015 au profit de son parti. Quelques mois avant les élections de 2018, il s’était désolidarisé de Moïse Katumbi pour soutenir, Félix Tshisekedi au sein du rassemblement de l’opposition, puis lors de sa candidature à l’élection présidentielle.

À partir du 15 février 2021, pendant qu’un naufrage est signalé sur le fleuve Congo, notamment à Kisangani dans la Tshopo, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge est chargé par le président Félix Tshisekedi de former un nouveau gouvernement en tant que futur Premier ministre.

Serge SINDANI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.