Prestation des juges: Mabunda et Thambwe claquent : «nous ne saurons organiser cette cérémonie ni en être partie prenante»

Prévue ce mercredi 21 octobre, dans une lettre de saisie faite par la présidence au parlement, la cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres de la cour constitutionnelle connait un bras de fer politique. Les cartes tractationnelles se jouent notamment entre deux grandes institutions du pays, le parlement ancien et la présidence.

Dans une accusée de réception parvenue à Kis24.info, les deux chambres du parlement engagées par leurs présidents proches de Kabila se disent « surpris d’être à nouveau saisis par la présidence de la République pour l’organisation de cette cérémonie » alors que le dernier conseil des ministres chargeait le premier ministre et le ministre des relations avec le parlement quant à ce.

Jeanine Mabunda et Thambwe Mwamba claquent cette décision qui ne concorde pas avec les principes de bonne collaboration institutionnelle.

« Nous regrettons ce fait accompli qui ne cadre pas avec les principes essentiels de collaboration et de courtoisie institutionnelle, ferments de notre système politique.»

Et d’insister :

« À cet effet, nous ne saurons organiser cette cérémonie ni en être partie prenante

Les services de la Présidence de la République ont pris d’assaut, ce mardi 20 octobre la possession des clés de quelques salles du palais du peuple renseigne Tsieleka.com

Rédaction

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.