Nomination de l’informateur : La grande Orientale pas représentée autour de Lukwebo

Après avoir salué le choix de Bahati Lukwebo comme informateur au lendemain de sa nomination par le chef de l’État, la majorité de la population de la grande Orientale s’est dit consternée par le choix des collaborateurs de l’informateur intervenu une semaine après sa nomination.

À en croire un draft parvenu à la rédaction de Kis24.info , la nomination des collaborateurs de Bahati Lukwebo selon les zones linguistiques congolaises succite plusieurs interrogations auprès de la population de cette partie du pays plusieurs fois oubliée dans les grands enjeux politiques quelques soit sa force politique considérable, rappelant que le président de la République n’a pas eu penser à la grande Orientale dans son premier gouvernement issu de la coalition FCC-CACH avec un quota qu’il fallait.

«Est-ce par inattention que le chef de l’État oublie toujours la grande Orientale ou soit les provinces issues de cette dernière ne l’interesse pas ? La grande Orientale regorge pourtant une force politique considérable et fait partie intégrante du pays donnant même le meilleur d’elle pour soutenir sa vision. Comment expliquer, une grande Province comme celle-ci, le chef de l’État n’a pu dénicher une seule personne pour nous représenter autour de lui dans le gouvernement ? » s’interroge t-elle.

À elle de poursuivre dans ses interrogations, sa forte désolation animée sur une curiosité autour de la représentativité dans le choix des collaborateurs du tout neuf , le professeur Bahati Lukwebo dans sa mission d’identifier la nouvelle majorité parlementaire, un choix qui serait géographique plutôt que linguistiques dans le vis à vis entre informateur et les députés consultables

« Est ce que l’informateur a besoin d’un interprète pour entrer en contact avec les députés ou plutôt des gens proches de ces élus pour atteindre la visée politique souhaitée ? …» poursuit-elle

Par le biais de son directeur de cabinet a.i Mr Eberande Kolongele , Samy Badibanga pour le compte de l’équateur, Danny Banza pour l’espace swahiliphone, Gentiny Ngobila pour le lingalaphone, Jean Bertrand Ewanga et Rémy Massamba pour l’espace Bandundu-Kongo central étaient notifiés pour accompagner la mission de l’informateur Modeste Bahati Lukwebo avec qui ils ont tenu une première réunion le jeudi 7 Janvier à Kinshasa nous renseigne Actualités.Cd

En terme de solution, cette majorité de la population de la grande Orientale dont Tshopo, Ituri, Haut et Bas Uele pensent par contre «qu’il serait mieux de regrouper ses collabo sur base géographique en divisant les pays en six blocs notament : le grand Kivu, la grande Orientale, le grand Équateur, le grand Katanga, le grand Kasaï et Kinshasa» pour permettre aux collaborateurs à bien aider l’informateur a atteindre les objectifs de sa mission

Pour rappel, au terme de cette mission de 30 jours renouvelable une fois, le président de la République denichera au grand jour un nouveau gouvernement dit de l’Union sacrée.

Germain Busoke Duperso

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.