Naufrage du Sacré Cœur: JP Litema tacle le commissaire fluvial de «la négligence professionnelle»

Jean-Pierre Litema Yeni, ministre provincial en charge des transports et voies de communication a répondu à la question d’actualité lui adressée par Lotika Likwele, député provincial.

C’était au cours d’une plénière ce 20 Janvier au siège de l’Assemblée Provinciale.

Au total 6 questions principales ont été adressées par le député Lotika Likwele au ministre provincial des transports et voies de communication.

D’un ton convaincant, mélangé d’humour, le ministre, lui-même touché par ce drame, a répondu de façon satisfaisante et est quitté la salle sous les applaudissements des élus provinciaux.

De la cause du naufrage jusqu’au bilan officiel passant par les moyens qui seront mis en place pour limiter le dégât en cas d’incident, le ministre rejette la responsabilité du naufrage de la baleniére  » sacré cœur  » sur le commissaire fluvial.

«La cause principale de ce naufrage reste la négligence professionnelle grave le Commissaire fluvial de Kisangani. Le commercial a fait fi, il n’a pas suivi les instructions

Et d’ajouter :

«Il y a ce personne qui dirige qui se croit même au dessus du ministre. Il se dit :  »Je peux faire ce que je veux.» a-t-il déclaré avec regret.

Si le commissaire fluvial est la cause principale, Me JP Litema constate une complicité animale entre ce premier et les autres services étatiques basés sur les ports.

D’après le ministre, la DGM, l’ANR et la police fluviale commettent ce qu’il qualifie de  » bêtise  » De ce fait, il les appelles à la complémentarité dans le bon.

Rappelons que la baleniere  » sacré cœur » a chaviré en date du 8 janvier 2020. Dans une émission diffusée à la RTNC Kisangani, le ministre a avancé 297 passagers, 19 disparus et 9 corps repêchés comme bilan officiel.

DavidGaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.