Médias : Primé par la francophonie, Eleza RDC dédie son prix à la population congolaise résiliente

Fondé à Goma, dans l’Est de la République Démocratique du Congo, Eleza RDC, un média offrant de l’espace virtuel aux victimes d’abus de tout genre, a reçu le Premier Prix francophone de l’innovation dans les médias 2021. Gagnant d’une somme d’environ 15.000 Euros, Eleza RDC a réitéré lundi 06 décembre son engagement à donner la voix sous format vidéo aux victimes des violations et abus des droits humains en soulevant des questions sur des problèmes spécifiques des femmes et des enfants en RD.Congo.

Eleza RDC est le premier media thématique des jeunes vidéastes de la RD.Congo qui animent et diffusent des contenus vidéos podcasts en faveur des victimes des abus et violations des droits humains en RDC, en mettant un accent sur les enfants et femmes en situation de crise à travers un espace virtuel où ils peuvent s’exprimer librement afin de faire parvenir leur cri d’alarme aux décideurs.

Ce prix, à l’en croire un communiqué publié lundi à Goma, est la conséquence d’un travail de proximité réalisée par l’équipe
constituée des jeunes congolais de 18 et 35 ans, acquis à la protection, la promotion et la défense des droits humains en RDC au travers des actions de plaidoyer qui donnent la parole aux enfants et femmes en situation de crise ainsi qu’aux victimes des abus et violations des droits humains de toute catégorie, qu’il s’agisse des déplacés, des réfugiés, des personnes vivant avec handicap, des albinos, des groupes marginalisés, des autochtones ou encore des victimes des violences sexuelles et basées sur le genre.

« Au ton libre et indépendant, notre équipe réalise des reportages vidéos de 2 à 5 minutes en mettent un intérêt général sur des thématiques peu traitées en profondeur
ou oubliées par des médias traditionnels et en ligne en RDC. Ces thématiques sont traités par rapport aux quotidiens du milieu où vivent les vidéastes et d’autres viennent d’un besoin que présentent nos jeunes internautes afin leur donner un espace virtuel de libre expression dans un langage clair, neutre et concis », a déclaré la direction de Eleza, via ce communiqué parvenu à Kis24.info

Au cours de l’année 2020, indique-t-on, les activités de ce média se sont articulées autour de 5 axes notamment :

  1. La campagne sur les enfants dans les mines du Kivu,
  2. La campagne en ligne de sensibilisation contre la Covid-19,
  3. Plaidoyers en faveur des sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo,
  4. Portrait d’enfants de la rue,
  5. Promotion de l’entrepreneuriat des femmes et lutte contre les VSBG.

Dans la perspective, Eleza RDC compte, grâce à ces fonds, initier nos vidéastes et d’autres journalistes acquis à la cause des droits humains à l’usage des outils et applications de tournage et montage dédiées pour produire des sujets vidéos de qualité et les équiper en matériel de première
nécessité pour le journalisme mobile.

« Nous allons donc équiper nos vidéastes afin qu’ils racontent les histoires de victime de l’atteinte aux droits humains de manière unique. Et ensuite organiser une enquête vidéo sur la violation des droits humains dans la province d’Ituri »,

Eleza RDC dédie ce Premier Prix international à toutes les victimes des abus et violations des droits humains, des violences sexuelles et basées sur le genre obligé de vivre dans le silence, de fois par manque d’espace d’expression, de fois suite aux menaces de leurs bourreaux.

Bien plus , Eleza RDC dédie ce Prix à la jeunesse congolaise qui s’exprime quotidiennement sur des sujets qui les engages en recourant aux merveilles des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour faire passer leur message avec naturelle émotion.

Eleza RDC dédie, aussi, ce Prix à tous ses vidéastes bénévoles, à tous les défenseurs des droits humains en RDC et à toutes les personnes qui ont accepté de figurer dans les différentes vidéos pour faire attendre leurs cris d’alarme.

« Ce prix est enfin dédié à toute la population résiliente de la République démocratique du Congo. Levons-nous, défendons nos droits, chacun à sa manière !Levons-nous, n’abandonnons pas le combat de notre humanité », conclut un communiqué de presse publié par ce média.

Ruth MUSANA

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.