Kisangani : Veuves et orphelins des militaires et policiers aux anges

Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, les veuves et orphelins des militaires et policiers n’en reviennent plus comme par un coup de baguette magique, au mois de juillet 2022. Le solde (salaire) de leurs époux et pères décidés a connu une majoration sensible.

En effet, il est passé de 30.000 FC à un minimum de 120.000 FC dans un premier temps. Quelques jours plus tard, les bénéficiaires ont été invités de retourner du lieu de paie pour percevoir la différence de 80.000 FC au moins.

En clair, en l’espace de quelques heures, les veuves et orphelins des militaires des forces armées congolaises et des policiers (PNC) de Kisangani, ont vu leur salaire passé de 30.000 FC à 200.000 FC au minimum, soit une augmentation plus élevée estimée à plus de 300 %.

À l’agence FINCA de Kisangani située non loin de la banque centrale, les bénéficiaires rencontrés par nos reporters étaient aux anges. Ils ont exprimé leur joie à travers la danse et les chants à l’honneur du président de la République, Félix Tshisekedi.

« C’est grâce au chef de l’État », clamaient-ils, qu’ils sont honorés et qu’ils ont recouvré le sourire après tant d’années de mépris, de souffrance et de paie hypothétique.

En reconnaissance de ce traitement dont ils sont désormais bénéficiaires, les veuves et orphelins des militaires et policiers ont imploré Dieu , le créateur, de remplir de bénédictions le président Tshisekedi.

Un droit désormais acquis

Cette scène de joie immense s’est déroulée en présence des membres de la coordination de la plateforme politique Horizon 2023, fédération de la Tshopo, qui suivait de très près ce dossier.

Son coordonnateur Jacques Kabambi wa Kabambi a rassuré ces femmes veuves et orphelins que c’est le montant qu’ils toucheront désormais mensuellement. Celui-ci connaîtra la majoration à chaque fois au même titre que les militaires et policiers actifs.

Selon le coordonnateur de Horizon 2023, il s’agit d’un salaire dont les bénéficiaires ont droit comme tel aussi longtemps que leurs maris et parents décédés ne sont pas encore admis au régime de la retraite.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.