Kisangani : Vers la relance des activités de l’usine de fabrication de panneaux en polystyrène armé

Le Président de la République, a, lors de la récente réunion du conseil des Ministres, tenu vendredi 10 juin, insisté sur la relance des activités de l’usine de fabrication de panneaux préfabriqués en polystyrène armé, située à Kisangani, chef-lieu de la Tshopo.

‹‹ Face à l’urgence d’opérationnaliser cette usine, le Président de la République a chargé le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction de prendre toutes les mesures nécessaires quant à ce ››, a-t-on appris du compte rendu dudit conseil parvenu à Kis24.info

Cette usine installée depuis 2018 n’a jamais fonctionné. Les causes de l’arrêt brusque de ces activités, rapporte le Ministère de la communication, sont diverses. Cependant le Gouvernement national, qui veut la relancer, souligne deux causes estimées majeures :

  • l’absence de la structure de gestion du projet,
  • et la non mise à disposition des terrains pour la construction des maisons témoins.

D’après le gouvernement, le Président de la République en avait parlé lors du 39ième réunion du Conseil des Ministres. Sur le terrain, soit à Kisangani, comme dans les institutions nationales, aucun mouvement allant dans le sens de la recommandation du Chef de l’État n’a été observé.

Le vendredi dernier, renseigne le même compte rendu, Félix Tshisekedi ‹‹ a rappelé sa recommandation faite au Gouvernement le 04 février 2022 relative à la nécessité de relancer l’unité de production de panneaux préfabriqués en polystyrène armé financée par le Trésor Public ››.

Bien plus, faut-il le rappeler, la nécessité de cette relance intervient alors que le pays se prépare au Programme du développement local de 145 territoires. ‹‹ Cette usine de production de panneaux préfabriqués sera utile pour la construction, reconnaît le Président de la République, dans des délais courts et aux moindres coûts, des édifices publics dans des zones où les matériaux de construction sont peu disponibles ››, a poursuivi Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

À suivre !

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.