Kisangani : Tropenbos RDC et ses partenaires partagent les expériences sur la prise en compte de la dimension genre

Dans un atelier, tenu lundi 21 mars 2022 à l’auberge le Mambo dans la ville de Kisangani, Tropenbos RDC, une ONG environnementale, et ses partenaires ont renforcé mutuellement leurs capacités pour une prise en compte effective de la dimension genre lors de l’exécution des activités.

Une vingtaine des femmes venues des différentes associations et organisations de la société civile de la Tshopo ont pris part à cette activité d’échanges d’un jour. L’objectif poursuivi, a confié à Kis24.info, Mme Sagesse Nziavake, chargée des affaires scientifiques au sein de Tropenbos RDC, était de contribuer au renforcement mutuel des capacités sur le genre pour que Tropenbos et ses collaborateurs travaillent dans une perspective d’égalité de genre. Tout est parti d’un contexte faisant état d’une faible participation de la femme et la jeune fille à tous les niveaux.

« les femmes ont subi une longue histoire d’injustices, de domination, d’inégalités, de discrimination, de marginalisation, d’invasions, de colonisation, d’exploitation et de pauvreté. Enfermées dans la tradition faute de temps dû aux multiples charges ménagères et compte tenu de son niveau intellectuel souvent assez bas, la femme ne peut participer aux séances de formation ou d’information et s’intéresse peu aux technologies nouvelles. Plusieurs instruments juridiques internationaux ont été formalisés pour garantir à la femme et la jeune fille ses droits et éviter que cette situation ne perdure. C’est dans ce contexte que Tropenbos RDC a organisé cet atelier afin que les partenaires intègrent l’aspect genre dans toutes leurs activités », a expliqué Sagesse Nziavake.

Présente à cette séance, la ministre provinciale du genre, famille et enfants, Albertine Likoke, a ouvert cette activité, avec un accent particulier sur la mise en œuvre des recommandations, issues de cet atelier, par les participants et les participantes.

Représentant le gouvernement provincial de la Tshopo dans cette assise, Albertine Likoke, a félicité Tropenbos RDC pour des initiatives que cette ONG environnementale entreprend dans la province de la Tshopo. Et a, ensuite, interpellé les partenaires de Tropenbos RDC à capitaliser les acquis de cet atelier.

« Nous osons croire que cette journée sera mise à profit pour arrêter des nouvelles stratégies qui vont permettre dans les jours à venir à obtenir des résultats positifs et évolutifs de la question du genre dans vos institutions respectives », a-t-elle conclu, peu avant de déclarer « ouverte » ladite séance.

Dans la foulée, il sied de noter qu’au cours de cette même assise, les partenaires présents ont partagé sur les échecs et succès, les défis et opportunités de la prise en compte de la dimension genre. Ils ont promis de réaliser et faciliter les adaptations organisationnelles et opérationnelles assorties de cet atelier.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.