Kisangani : Nouvelle panne à la centrale hydroélectrique, la SNEL annonce un « délestage drastique » de 3 jours

La centrale hydroélectrique de la Tshopo connait de nouveau un disfonctionnement drastique depuis le nuit du lundi 17 janvier 2022. Sortie d’un long délestage qui a duré plus de 4 mois, la ville de Kisangani est contrainte de replonger dans la noir quasi total depuis ce mardi 18 janvier. Une annonce qui a été officiellement faite au public par la Société Nationales d’électricité, division Nord/Est.

À en croire une correspondance adressée au Gouverneur de Province dont une copie est parvenue à Kis24.info, le directeur de la division nord-est, Alphonse Kitambala Tabu fait savoir que la turbine 3 est en arrêt depuis 2h34′ de ce mardi.

Selon les estimations de cette société, les travaux sont supposés à une durée de 3 jours. Ainsi donc, la réparation ira jusqu’à jeudi 20 janvier 2022, au plus tard à 18h, sauf imprévu, précise la SNEL.

La turbine numéro 2 étant la seule qui alimente la ville, elle produit ne fût-ce que 2 mégawatts. Et celle qui est de nouveau en panne produit 6 mégawatts. cependant après les travaux d’entretien, son apport ira jusqu’à 8 mégawatts, expliqué la SNEL.

Appelant à la patience, la Société nationale d’électricité présente ses excuses à son aimable clientèle pour ce désagrément occasionné indépendamment de sa volonté.

Kisangani, avec environ 2 millions d’habitants, réclame, depuis toujours, une centrale hydroélectrique dont la capacité serait de 45 mégawatts. Il y a peu, la ville a fait plus de 100 jours sans électricité. Aussitôt rétabli, un nouveau délestage vient d’être annoncé, pendant que d’autres quartier ne sont toujours pas servis de l’électricité et cela environ 10 mois.

Par Gaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.