Kisangani : Nikomba 1, routes, électricité,… cette déclaration de tous les enjeux de « Sauti Ya Lubunga »

Dans une déclaration faite ce lundi 31 octobre 2022, et parvenue à Kis24.info, la société civile de Lubunga réunie dans la structure « Sauti ya Lubunga », une commune urbano-rurale située à la rive gauche du fleuve Congo, interpelle les autorités provinciales sur plusieurs points faisant la une, ces derniers jours, dans la ville de Kisangani et ses environs, mais aussi dans les territoires qui composent la province de la Tshopo entière.

De la publication du gouvernement provincial dit Nikomba 1, dont Sauti Ya Lubunga félicite les promis et leur souhaite plein succès, passant par la pratique de la justice populaire dans la ville de Kisangani, l’enregistrement des violences sexuelles sur les mineurs dans les coins de la ville de Kisangani, le manque permanent du courant électrique, la dégradation des infrastructures et tracasseries permanentes dans les différentes routes de la province notamment routes Opala et Ubundu pour ne citer que cela, Sauti Ya Lubunga dresse un tableau dramatique.

Face à cette situation, Sauti ya Lubunga recommande ce qui suit :

  1. À son Excellence Madame la gouverneure, de faire tout pour satisfaire la jeunesse, car dans le gouvernement publié, le département de la jeunesse a été oublié,
  2. Madame la gouverneure devra s’impliquer énergétiquement pour la réhabilitation des routes car les routes constituent le développement rapide d’une entité,
  3. De continuer à faire de lobing auprès du gouvernement central pour la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de la Tshopo,
  4. Les animateurs des entités territoriales décentralisées doivent travailler durement surtout en assenissant leurs entités respectives envie de revaloriser l’image de la tshopo qui est considéré aujourd’hui parmis les provinces reculés ou salles de la RDC,
  5. Nous voulons voir la matérialisation de syllogant magique de notre gouverneure Madeleine Nikomba Sabangu au sein de l’équipe gouvernementale ( Tshopo, il faut ebonga n’a Nko).

Dans cette même foulée, Sauti Ya Lubunga estime que les nouveaux membres du gouvernement doivent s’investir à travailler pour l’intérêt général. Cette structure plaide et veut voir des ministres debouts et technocrates, et non plus des ministres bureaucrates.

« Nous avons besoin des ministres très actifs est non des ministres fantaisistes. Nous terminons en invitant les fils et filles de la Tshopo à l’unité pour un meilleur avenir. Que vive la province de la tshopo, que vive l’unité et la paix dans la tshopo , que vive à jamais Sauti ya Lubunga », a conclu Prince Héritier Isomela, président du comité de Sauti Ya Lubunga.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.