Kisangani: l’Hon Boliki a mis un cap vers les démunis, des malades et détenus au cœur de son « signe d’amour »

Après plusieurs actions posées en faveur de ses électeurs de la Tshopo, l’honorable pasteur Abraham Boliki a eu des moments clés de communion avec les démunis et autres vulnérables de la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo. Tout d’abord, en entame d’une journée inlassable de ce samedi 20 Mars 2021, largement consacrée à la communion avec ses électeurs, l’élu du peuple a manifesté un « signe d’amour » à l’endroit de centaines de prisonniers logeant la prison centrale.

Au cours de cette descente, porteur d’un message d’exhortation, le pasteur Abraham Boliki Bokota a prié pour ces derniers, lors d’un bref culte. Il a tout de même partagé le repas chaud avec 950 prisonniers dans une même cuvette.

Selon lui, depuis 4 ans, il partage le repas avec les prisonniers en signe d’amour en accomplissant des écritures (Mathieu 25: 35-40). Au sortir, Abraham Boliki a odieusement noté plusieurs difficultés dont font face les prisonniers et promet de faire rapports.

Je dois amener un rapport qui doit être traité pour que les conditions de vie de mes concitoyens soient aisées. Ce qui a motivé ma présence ici, c’est d’abord le signe d’amour. Quand le président de la République dit le peuple d’abord, l’Honorable Boliki dit mes électeurs d’abord. Même s’ils sont en prison, ils sont nos électeurs, c’est pour quoi je suis venu partagé avec eux , un repas de cœur. » s’est-il confié à la presse Boyomaise.

Dans cette aubaine, l’Honorable Boliki a appelé les autorités compétentes au bon sens afin de songer à une prime mensuelle aux fonctionnaires de la prison et aussi de la régularité de réapprovisionnement de stocks des vivres et produits pharmaceutiques, la réhabilitation des cellules en peinture ou carrément la construction d’une nouvelle prison.

Et de lancer aux pensionnaires : « Garder la foi au seigneur qui a la clé de toutes situations. »

Un autre coup de cœur à l’hôpital de Lubunga

La journée du samedi a été longue pour l’honorable Pasteur Abraham Boliki, député national élu de la Tshopo et cadre du parti CNC de Pius Mwabilu. Sur ses traces, il a marqué ses empreintes à l’hôpital général de référence de Lubunga, construit depuis 1922. Ce dernier ne dispose pas toujours d’une morgue et fait face à une carence criante de médicaments et une prise en charge adéquate.

En Pasteur, l’Hon Boliki a d’entrée de jeu prier pour les malades, exhortant le Très-Haut à toucher par sa sainte main ces vulnérables. Et après, l’élu de Kisangani a émis les vœux d’entamer plusieurs projets en faveur de cet hôpital de Lubunga, placé dans les oubliettes des autorités compétentes. Il y’a entre autres la construction d’une morgue appropriée pour cette institution de santé.

« Emis par le souci de placer une morgue à Lubunga, je devrais voir s’il y a un endroit pour cette fin. » a-t-il dit à Kis24.info.

Et d’ajouter, qu’il s’est imprégné du « dossier des infirmiers non mécanisés, la sécurisation du site de l’hopital exposé aux actes de vandalismes de par sa proximité au camp militaire de Lukusa. » a-t-il poursuivi.

En prospective, le député national Abraham Boliki promet de soutenir les malades de l’hôpital de référence de Lubunga, en prenant en charge les factures de quelques malades retenus. Le dossier est en études, a-t-il rassuré.

Nicole ETETE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.