Kisangani : Les larmes du ministre Lihau après une visite éclair au stade Lumumba

Parachevant sa mission officielle à Kisangani, le Ministre de la Fonction Publique, Jean-Pierre Lihau Ebua Kalokola, guidé par le député provincial Dedosh Lusangi a visité, dimanche 17 juillet 2022, le stade Lumumba, dont la réhabilitation est en arrêt depuis plus de deux ans.

Tout comme le Président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, Jean-Pierre Lihau y est sorti cœur importuné. L’air de jeu, la clôture, les bâtiments en construction, rien ne prouve qu’il s’agit d’un Stade.

« J’ai constaté que le stade n’existe plus que de nom, Kisangani n’a plus de stade. Et pour moi, c’est inacceptable, cela nous place devant l’obligation d’agir très vite », a-t-il déclaré.

Le patron de la Fonction Publique qui maîtrise très bien la ville de Kisangani pour y avoir vécu pendant un bon moment n’a pas seulement arrêté son regard sur le stade, mais il est parti sur d’autres surfaces. À lui de constater la disparition de « Boyoma, la belle ville ».

« Aujourd’hui Kisangani affiche un visage moyenâgeux, un visage de tristesse, et la jeunesse vaillante de cette ville a besoin d’un geste de la part du gouvernement. Nous allons agir, nous agissons sous la conduite du Premier-ministre », se larmoye-t-il.

Et d’indiquer : « J’ai fait rapport, après mon passage ici hier, à son excellence Monsieur le Président de la République ; à son excellence Monsieur le Premier-ministre pour exprimer l’indignation de la population Boyomaise. ».

Se prononçant au sujet de l’état actuel du développement de Kisangani, Jean-Pierre Lihau a procédé par un diagnostic. Selon lui, le gouvernement local a plutôt croisé les bras que d’agir à la mesure du possible. Le Vice-premier ministre use encore une fois de son sens patriotique en posant un geste pour les travaux d’entretien du Stade Lumumba.

« On ne peut pas tout attendre du pouvoir central. Il faudra que les autorités locales, puissent aussi, petit à petit, faire encrer, dans les têtes des citoyennes et citoyennes, la culture de l’auto prise en charge ».

Et d’ajouter : « La province doit montrer la bonne foi ! Pour désherber, on n’a pas besoin d’attendre. Oui, il y a problème d’infrastructures mais la propreté, le pouvoir locale peut agir pour que le stade ne donne pas ce spectacle malheureux ».

À la dernière étape de sa mission à Kisangani, le Ministre Lihau, avant de quitter la terre Boyomaise, a annoncé un geste favorable aux premiers travaux, pour restituer au stade Lumumba son visage d’un stade. Une équipe des volontaires est déjà mise en place et le premier pas a été fait.

Pour rappel, Modeste Bahati Lukwebo y est passé, il y a quelques mois et a annoncé des plaidoyers pour la reprise de la réhabilitation. Si la pelouse synthétique, acquise sur fond propre de la province, est déjà à Kisangani, depuis deux ans, le gouvernement national avait inscrit ce stade parmi les septs qu’il compte réhabiliter. Depuis cette nouvelle, le stade Lumumba s’est transformé en forêt.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.