Kisangani: le personnel féminin de l’UNIKIS au chevet des femmes prisonnières

Le personnel féminin de l’université de Kisangani a effectué ce samedi 20 Mars 2021 une visite de sympathie et de solidarité en faveur de leurs paires, détenues depuis plusieurs jours dans la prison centrale de Kisangani. Sur place, les femmes et filles prisonnières ont eu de secours.

Dans cette foulée, les femmes de l’UNIKIS ont remis un sac de riz, 50 kilos d’haricots, un bidon d’huile, un carton de savon de toilette et quelques habits de friperie, etc. Une donation marquée de générosité aux prisonnières qui n’ont eu qu’un seul sentiment, l’immense joie.

Pour Charlie ANDIRU, directrice des ressources humaines de l’Université de Kisangani, cette visite était juste de solidarité à cette catégorie vulnérable, à ces jours, détenues en prison.

Le personnel féminin de l’université de Kisangani a voulu communié avec leurs consœurs détenues à la prison centrale. C’est juste une visite de solidarité parceque la femme partout où elle est, il y a une catégorie vulnérable. Alors il faut toujours aller vers elle pour lui donner l’espoir et les encourager à tenir bon, le moment venu, elles vont quitté les quatre murs. Donc, c’est juste une visite de savoir si elles sont ici , celles qui sont à l’extérieur pensent aussi à elles. » a confié Mme ANDIRU de l’UNIKIS, au micro du journaliste Félix Abossa.

La cérémonie de remise de ces vivres et non vivres aux prisonnières a eu lieu en présence des autorités de la province notamment la ministre du genre, famille et enfants Mme Likoke Albertine et plusieurs autres cadres intervenants dans ce secteur.

Il faut signaler que les conditions de vie dans nos prisons demeures affreuses voire bestiales. Les prisonniers sont ainsi confrontés aux difficultés de tout ordre. Les femmes détenues n’échappent tout de même pas aux traitements dégradants des prisonniers et elles sont exposées à tout fait.

RÉDACTION

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.