Kisangani: le Kyaghanda/Yira collecte des vivres et non vivres pour les victimes des atrocités ADF à Beni et Bunia

Samedi 17 Octobre, l’association culturelle Kyaghanda Yira de Kisangani s’est souvenu de la date macabre du 15 octobre 2014, à la quelle les tueries ont commencé dans le territoire de Beni situé à l’Est de la RDC.

7 ans après, les membres de cette association sans but lucratif de la culture et du peuple Yira/nande ont manifesté leur mécontentement par rapport à la situation de l’insécurité qui perdure à Beni.

Reçu par le directeur de cabinet du gouverneur empêché, Mr Sébastien MBalanga, hormis le momeradum qui lui a été remis en main propre, cette association a présenté à titre symbolique les vivres et non vivres déjà récoltés pour les victimes de Beni, Ituri et les militaires au front.

Dans un mémorandum adressé au président de la République Félix Antoine Tshisekedi et déposé au Gouvernaurat de province, ils recommandent notamment :

  • Tout en maintenant la traque des égorgeurs, pensé à commencer la purge au sein de FARDC ;
  • initier un tribunal spécial pour les crimes commis à Beni et Ituri car un crime impuni se répète toujours ;
  • livré les militaires cités dans les malversations d’instabilité à la retraite pourvu qu’ils répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes sans nuisances ;
  • demandons d’alléger progressivement les mesures contraignantes prises dans le cadre de l’état de siège selon la manière dont la situation évolue, cas échéant l’évaluer sans complaisance si c’est inefficace, trouver d’autres mesures pour le rétablissement de la paix.

Le représentant du gouverneur a eu de mots justes pour remercier les membres de cette association pour l’initiative si louable de la récolte de vivres pour les victimes des atrocités ADF et les militaires engagés aux différents fronts.

Pour lui, c’est de cette manière que la société civile doit venir en aide le gouvernement. Il a également promis que ce mémorandum sera transmis comme tel au président de la République.

Par la même occasion le président de cette association, l’ingénieur Kahongya a condamné avec la dernière énergie les actes inhumains des groupes armés sur la RN4 notamment l’attaque des convois des véhicules, l’incendie de certains véhicules et des maisons malgré l’état de siège.

Une messe d’action de grâce en mémoire de victimes de Beni et Ituri, organisée par cette même association, a été dite à la cathédrale notre dame du très saint Rosaire peu avant leur rencontre avec l’autorité provinciale.

Nicole ETETE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.