Kisangani : « Je suis venue travailler pour que Tshopo Ebonga », l’essentiel du meeting de Nikomba à la Poste

« Le chef de l’État a entendu vos cris et m’a investi, je suis venue travailler pour que Tshopo Ebonga », C’est en ces termes que la gouverneure Madeleine Nikomba a motivé son entrée aux commandes devant des milliers de Boyomais réunis à l’esplanade de la Poste de Kisangani, quelques heures après son arrivée.

« Pour que Tshopo ebonga chacun doit travailler. On te place quelque part, ne met pas l’argent du trésor public dans ta poche », a-t-elle ajouté, sollicitant l’accompagnement de la population de la Tshopo.

L’union fait la force dit-on. La patronne de l’exécutif provincial de la Tshopo, Madeleine Nikomba, a lancé un appel pour que tous les Tshopolaises et Tshopolais se mettent ensemble et travaillent en harmonie pour relever les défis. Nikomba a reconnu des enjeux de l’heure et veut y faire face afin de redonner le sourire à la Tshopo.

« Que chacun soit à sa place. Mettons nous ensemble, réfléchissons pour redresser la Tshopo », a-t-elle appelé.

Parmi ses priorités, l’autorité provinciale met au premier plan le problème du courant dans la ville et les routes.

« Tshopo eza na molili, Tshopo nzela eza te », a-t-elle souligné, en Lingala courant. « Je connais les priorités pour cette province », a-t-elle lancé.

Et d’ajouter : « Tshopo a besoin du Courant, Tshopo a besoin des routes, Tshopo a le problème du stade Lumumba ». Pour ce qui est du stade Lumumba, Madeleine Nikomba annonce le concret. « Cette semaine, les techniciens arrivent pour voir la question du stade », a-t-elle indiqué.

Abordant toujours le social de sa population et en tant qu’une mère, la gouverneure a dit qu’elle a mal au cœur en voyant les prix de certaines denrées. Pour cela l’autorité provinciale a promis que le prix du riz doit baisser au marché.

Pour conclure, Madeleine Nikomba a remercié ses administrés pour l’accueil chaleureux. « Merci pour l’accueil, du fond de mon cœur je vous dis sincèrement merci ».

Omar MULENDE

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.