Kisangani : instabilité du prix de carburant, le coup de gueule des Pétroliers

Le litre de carburant ( essence) se négocie en ville de Kisangani province de la Tshopo entre 2700 et 3000fc, en dépit de l’arrêté du ministre de l’économie nationale, qui fixe le prix d’un litre à 2450 francs congolais.

Cette situation qui inquiète à grande échelle le citoyen lambda et les taximen a fait objet des échanges, ce jeudi 11 février, entre certains medias de Kisangani et le président des importateurs des produits pétroliers de l’Est, Monsieur Type Tambwe.

M. Type Tambwe a révélé que beaucoup de ses membres hésitent de continuer à ravitailler Kisangani en produits pétroliers suite à la politique fiscale trop élevée. Selon lui, plusieurs taxes sont imposées en RDC aux opérateurs économiques oeuvrant dans ce secteur mais aussi le prix fixé par le ministère de l’économie, soit 2450 FC à la pompe, ne tient pas compte des réalités dans l’importation des produits pétroliers à l’Est.

À l’en croire,“l’achat à l’importation au Kenya est passé de 600 $ à 870 $ us par 40.M3 pour l’essence et 750$ pour le Gasoil, actuellement. Le transport du Kenya jusqu’à Kisangani revient à 8000$ us” a-t-il expliqué.

Étant alors perdants, la corporation des importateurs des produits pétroliers a adressé, le 7 février, un mémorandum au gouverneur aï de la Tshopo demandant une nouvelle mesure en leur faveur. Elle espère bénéficier des avantages que le gouvernement central accorde aux pétroliers de l’Ouest par le ministère de l’économie nationale.

Par ailleurs, Type Tambwe a précisé qu’il n’y a pas pénurie du carburant à Kisangani. C’est en attendant la réponse à leur mémo que le majorité de stations d’essence et gasoil a décidé de suspendre le service depuis Mercredi dernier.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.