Kisangani: Des femmes leaders politiques se liguent pour l’émergence de la Tshopo

C’est une première dans la province de la Tshopo où les leaders politiques féminins toutes tendances confondues parlent d’une seule voix. Elles ont exprimé leurs ambitions la semaine dernière au cours d’une journée de réflexion organisée à leur intention par l’ONGD Congo en Images dans le cadre du projet du Centre Carter « Voix et leadership » des femmes, mis en œuvre par CIM dans la Tshopo avec l’appui du Canada.

Des femmes membres des parties politiques ont saisi cette occasion pour passer en revue leur situation dans l’espace politique au niveau national et provincial. Toutes ont déploré la sous représentation de la femme dans les institutions du pays.

À cette occasion, elles ont résolu de travailler dans la cohésion et la franchise afin de gagner leur pari qui n’est autre que l’émergence de la Tshopo, une province qui a encore du mal à décoller sur le plan socio-économique.
Pour atteindre leurs objectifs, ces femmes leaders politiques comptent sensibiliser toutes les couches notamment les associations féminines à soutenir leurs initiatives tendant à promouvoir la femme de la Tshopo dans toutes les instances décisionnelles du pays et de la province.

Ce combat qu’elles mènent depuis longtemps connait des embûches du fait qu’elles ne se rencontraient pas; elles préféreraient se cloisonner dans leurs partis et regroupements où elles subissaient le poids politique leur imposé par les hommes.

Dans leur déclaration commune, issue de ce débat citoyen, ces femmes ont remercié le gouverneur de province Louis-Marie Walle Lufungula pour avoir confié deux ministères entre autre celui du budget et plan à une jeune femme membre de l’UDPS.

C’est pour la première fois que ce ministère est confié à une femme depuis le démembrement de la province orientale.

Nicole ETETE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.