Kisangani : Des cimetières spoliés, la colère monte d’un cran à Kabondo

En colère, plusieurs jeunes, dans la commune Kabondo, sont visibles, l’avant-midi de ce mardi 22 février 2022, dans les rues, au cimetière KambaKamba et devant le bureau communal. La colère monte d’un cran. Ils protestent contre la spoliation de cimetière de KambaKamba qui serait orchestrée par l’auditeur des militaires dans leur commune.

Des sources concordantes renseignent que cet officier des FARDC travaille en connivence avec un chef de quartier avec qui il est familier. À eux deux, ils ont vendu plus de 10 parcelles, dont le prix minimum est de cinq cents dollars par parcelle. À en croire les manifestants, même les tombes de deux mois ont été vendues.

Cette situation crée de la psychose dans le chef de la population. Des élèves dans certaines écoles sont renvoyés à la maison. Et d’autres activités paralysées jusqu’à présent.

Contactez à ce sujet, le Président de la jeunesse dans cette commune n’a livré aucun détail, Toutefois, il a promis se prononcer dans les heures qui suivent. Par ailleurs, un autre jeune, dont nous gardons l’anonymat, pense que les autorités doivent se dépêcher sur le lieu afin de calmer les manifestants. Selon lui, la situation prendrait une allure de violence si rien n’est fait dans l’urgence, car, dit-il, ils ont dénoncé à plusieurs reprises cette vente illégale des cimetières. Leur indignation demeure sans suite et au niveau de la commune, et au niveau de la mairie.

Kis24.info n’a pas encore joint le bourgmestre de la commune Kabondo moins encore le maire de la ville pour avoir leurs versions des faits.

Dossier à suivre !

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.