Kisangani : Découvrez « Semuliki », un magazine scientifico-culturel d’étudiants Yira axé sur 7 disciplines (Focus)

Droit dans leurs bottes, les étudiants Yira regroupés dans une association culturelle dite mutualité des étudiants Yira à Kisangani (MEYKIS) mettent l’accent sur les recherches scientifiques et les innovations culturelles sous plusieurs approches disciplinaires. Indirectement touchés par la situation affreuse de l’Est, ces derniers se plongent notamment dans la plume afin de contribuer à la résilience du peuple meurtri et à l’information sur la situation sécuritaire inquiétante de l’Est en proposant des pistes concrètes de sortie de la crise.

Et tout droitement pour y parvenir, un magazine scientifico-culturel dénommé SEMULIKI a vu le jour. C’était le dimanche 30 janvier 2022 à l’espace Vert dans la commune Kabondo, appartenant à l’honorable Irène Mwamini que le go a été donné, sous la présence de nombreux étudiants venus des différentes institutions universitaires de la place. Sous une ambiance festive et conviviale, des centaines d’étudiants Yira et d’autres communautés ont convié à la cérémonie officielle.

Semuliki et ses 7 volets disciplinaires clés

Le tout premier numéro du Magazine SEMULIKI largué sur le marché scientifique est exclusivement placé sous le thème central : La Situation sécuritaire de l’Est, existe-t-il des pistes de solutions non encore appliquées et des conséquences plongées dans les oubliettes ?

De cette interrogation, les étudiants Yira et des autres communautés ethniques dont la majorité est ressortissante des provinces sous état de siège, il relève d’un cadre d’échanges sur diverses thématiques constituées de 7 principaux points décortiqués sous différents domaines d’études. Ainsi hormis le sommaire, les épigraphes et les annexes. Il s’agit de :

  1. Faculté de Médecine et de pharmacie, Institut Supérieur des Techniques Médicales et Faculté de Psychologie et Sciences de l’éducation : Thème : « La guerre et le cerveau, deux amis-ennemi : LES PSYCHOSES PER ET POST GUERRE »,
  2. Économie et Institut Supérieur de Commerce : Thème : « En guerre, se battre c’est aussi minimiser ses grandes dépenses et majoré ses petits investissements : COMMENT MINIMISER LES DEPENSES EN INVESTISSANT DANS LES PETITES ENTREPRISES ? »,
  3. Institut Facultaire Agronomique de Yangambi (IFA/YANGAMBI) : Thème : « Face aux champs impraticables, remplaçons le beau et le vide dans nos parcelles par le nécessaire : CULTURE A DOMICILE POUR LA COUVERTURE DES BESOINS ALIMENTAIRES FAMILIAUX DE BASE »,
  4. Facultés de Sciences : Thème : « Du commerce normal au commerce noir du cacao dans la région de Beni durant la guerre et des 12 bébés gorilles aux Virunga »,
  5. Faculté de droit : Thème : « L’Etat de siège permet-il la conservation du siège pour l’Etat à l’Est de la RDC ? QUID L’ETAT DE SIEGE ? »,
  6. Faculté des Sciences Sociales, Administratives et Politiques : Thème : « l’Est de la RDC est-il le siège d’une guerre sans nature ? LA NATURE DE LA GUERRE A L’EST DE LA RDC : Est-ce une guérilla ou une guerre asymétrique selon la littérature scientifique ? »,
  7. Faculté des lettres : thème : « Le journaliste en milieu de guerre : sert-il le peuple ou sert-il l’Etat sans le peuple ? : ROLE DU JOURNALISTE EN MILIEU DE GUERRE ».

Outre ces 7 points à débattre dans la revue scientifique, trois points ont été mis en annexe sur l’alcoolisme, la Culture Yira face à la proposition de loi Mbau et enfin les découvertes.

Un coup de pouce à l’œuvre

Prenant la balle au bond, la députée élue de la ville de Kisangani, Honorable Mwamini a encouragé ces étudiants de continuer à penser sur les approches patriotiques pouvant booster la paix dans l’Est en particulier et dans tout le pays en général.

Généreuse, la dame plus proche de sa base, s’est montré disponible à donner un coup de pouce à la construction durable de l’œuvre. L’honorable Mwamini a cédé gratuitement son espace pour le bien de la MEYKIS.

Dans la foulée, selon le rédacteur en chef dudit magazine Mr Kombi Bruno, qui a indiqué que le magazine est payant à hauteur de 5000 FC, les objectifs sont aussi légions que diversifiés.

« Booster le mental de tout lecteur congolais de notre magazine sur la nécessité de son implication personnelle pour la restauration de la paix à l’Est de la RDC ; Susciter un esprit patriotique auprès de tout congolais lecteur de notre magazine de sorte qu’il découvre par lui-même son rôle à jouer pour la stabilité sécuritaire dans sa patrie sous toutes ses formes ; Suggérer quelques solutions probablement non encore appliquées, particulièrement la culture à domicile de certaines plantes pour la couverture alimentaire de base, les champs étant devenus impraticables vu leur occupation par les rebelles », a-t-il souligné.

Notons qu’à la même occasion, une chanson d’ensemble pour l’unité a été larguée au public. Par ailleurs, un concours de musique avait eu lieu. L’artiste musicien gagnant était Fouid Bassam, qui a été compensée d’une cagnotte idéale.

Portant le projet, la MEYKIS est une mutualité des étudiants Yira à Kisangani qui a pour objet la meilleure connaissance et la cohésion mutuelle en vue d’une collaboration efficace et future afin de faciliter les relations sociales. Cette association est actuellement dirigée par Avery Muyisa, président du comité de gestion.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.