Kisangani: Bientôt la modernisation effective du site touristique des chutes Wagenia

En mission officielle à Kisangani dans la province de la Tshopo, la Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable a visité, mardi 18 Janvier 2022, les chutes Wagenia surplombant le majestueux fleuve Congo.

Oublié dans l’actif du tourisme congolais, ce site historique avec une particularité de pêche est aussi un lieu touristique et de conservation. Il a, dans les anciens temps, été visité par des investisseurs internationaux mais actuellement le site est délaissé à triste sort et traîne d’être réhabilité et de reprendre son image historique lui reconnu.

C’est dans ce mobile, accompagnée du Gouverneur a.i. de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela et la sénatrice Madeleine Nikomba, Eve Bazaiba s’est rendue compte de l’état actuel de ce site qui mérite une attention particulière.

Ainsi, au nom du gouvernement, les chutes Wagenia seront non seulement restaurées, mais aussi réhabilitées et modernisées pour donner à ce site de la valeur touristique et environnementale conséquentes.

Dans cette optique, a-t-on appris de la cellule de communication de la Vice-Premier Ministre et Ministre de l’environnement et développement durable, des architectes, urbanistes et d’autres experts du secteur sont déjà à pied d’œuvre pour établir le besoin de cette restauration et modernisation pour le début effectif des travaux de l’aménagement.

Ce qu’il faut savoir des chutes Wagenia à Kisangani

Considérées comme l’un des plus beaux sites touristiques de la République démocratique du Congo, les chutes Wagenia connues anciennement sous le nom de Stanley Falls, est la septième et dernière cascade d’une série des sept cours d’eau que forment les chutes Boyoma.

Elles s’étendent sur la rivière Lualaba entre la ville portuaire d’Ubundu et celle de Kisangani dans la partie nord-est du pays. Selon des études, ces chutes sont classées 12ième sur la liste des cascade les plus vastes du monde avec ses 4500 pieds de large devançant ainsi les célèbres chutes du Niagara qui se trouvent entre la frontière canadienne et celle des Etats-Unis.

À Kisangani, dans la Tshopo, les habitants de cette région sont appelés les wagenya, réputés pour leurs techniques de pêche ancestrale et unique au monde, à l’aide du bois. Ils construisent un énorme système de trépieds ancrés des trous naturellement creusés dans la roche par le courant d’eau, ils placent des grandes nasses conique fixées par des échafaudages dans les rapides du fleuve, ensuite ils vont chercher à mains nues les poissons que l’eau courante coince entre les rochers, la violence du fleuve confronte chaque jours ces braves pécheurs a la mort, une technique périlleuse qui demande beaucoup de courage et d’agilité.

Par Serge SINDANI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.