Kisangani : Auprès de Katumbi, Dedosh Lusangi plaide pour la rénovation du Stade Lumumba

Moïse Katumbi séjourne à Kisangani, dans le chef-lieu de la Tshopo, depuis lundi 20 décembre 2021. Le leader d’Ensemble pour la République vient lancer officiellement son parti politique, qui a vu le jour, il ya près de deux ans. Et pour l’occasion, l’homme politique congolais, candidat empêché aux élections présidentielles de 2018, rencontre plusieurs couches de la population et des personnalités politiques de la province afin d’échanger sur les principales préoccupations qui écument et mettent à mal le décollage de la Tshopo sur tous les points.

Reçu par le chairman, le député provincial Dedosh Lusangi a, dans sa peau d’amoureux du football, plaidé pour la relance du secteur sportif dans la troisième ville congolaise. Occasion pour le président de l’AS NIKA de Kisangani et son homologue du TP Mazembe de passer au peigne fin la situation délétère du stade Lumumba, devenu un véritable pâturage. Avec des mots justes, le deputé Lusangi a imploré Moïse Katumbi de se rendre à ce terrain pour palper du doigt la réalité. Selon lui, le boostage du sport Boyomais devra bénéficier non seulement de la poche de Katumbi mais aussi et surtout de ces entrées productives.

« (…) Comme vous savez, nous avons un sérieux problème ici au stade Lumumba. Et il était important pour moi de passer le message pour que le président fasse une visite là-bas. Il n’a pas besoin de toucher dans sa poche pour réhabiliter le stade Lumumba, il a tellement des entrées que pour nous ça sera une grâce », a expliqué l’élu de Kisangani.

Pour Dedosh Lusangi, Kisangani est une ville martyre et devait faire parti notamment du programme de Katumbi visant la dotation des stades modernes dans les villes souffrantes et martyrisées. Cependant, outre l’idée de rénover ce stade par le gouvernement central, marché conclu, la ville de Kisangani mérite un autre stade olympique. « On veut aussi aller au-delà, jusqu’à doter même Kisangani d’un stade olympique », a-t-il expliqué.

Dans la même foulée, Dedosh Lusangi dément que la présence massive des éléments de la police à l’entrée du stade Lumumba ne s’agissait pas d’un empêchement de l’accès au stade par Katumbi, mais plutôt pour sécuriser sa suite et la marée humaine.

« C’est faux et archifaux. Il y a jamais de restriction contre Moïse Katumbi pour accéder au stade Lumumba. On fait, c’est son programme qui n’a pas permis. Il était prévu que Moïse puisse arriver là-bas et pour sécuriser la foule qui est toujours derrière Moïse Katumbi, il fallait que la police soit là pour qu’il ait pas du mal », a martelé Dedosh Lusangi.

Notons ici que depuis plus de six mois, aucun match ne se joue au stade Lumumba, fermé à cause de son état piteux et vetuste. Des promesses pour sa rénovation n’ont jamais tenues. Moïse Katumbi qui en direct de Hope International School, Moïse Katumbi a, ce mardi, lancé son parti politique, aura donc un clin d’œil sur ce stade, construit, il y a plusieurs décennies.

Serge SINDANI et Steves TISSERON

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.