Kananga : un conflit parcellaire se transforme à des représailles tribales et fait des victimes

La scène s’est déroulée dans la localité Tshiambadiba, quartier plateau, ville de Kananga près du marché Mzee Laurent Désiré Kabila, sous le gong du soir de ce vendredi 27 novembre 2020.

Une affaire des limites parcellaires dégénérée en bagarre entre la famille Nzungu ya Kala et Marcel Mutombo qui s’en est sorti blessé.

Notre source précise que pendant la tension pour éviter les purs,  » la famille Nzungu a opté pour un arrangement à l’amiable et s’engagé à supporter les soins médicaux de la victime »

En route vers la structure sanitaire Mariya Mamu wa Carmel, poursuit la même source, « la famille a ordonnée au policier commit à la garde de l’une de leur parcelle de tirer sur Mutombo qui est mort sur le champ, voilà le pourquoi de colère… »

En représailles dans la matinée de ce samedi 28 novembre 2020, la famille du défunt a opté pour la vengeance, les autres se sont ralliés à eux jusqu’à saccager tout dans la famille du bourreau.

« Du coup l’affaire s’est transformée en xénophobie qui oppose les Luluwa (victimes) aux Tetelas (bourreau) sous l’œil impuissant des éléments PNC du commissariat de la place malgré les coups de balles tirés dans l’air et causé bilan de trois maisons incendiées, près d’une dizaine des maisons saccagées, pillées et s’en est suivi la chasse aux Tetelas » affirme des sources indépendantes, contactées par kis24.info

Le Chef du Quartier Plateau, contacté à ce sujet, affirme que la situation est sous contrôle des éléments de la PNC qui ont reçu à imposer l’ordre dans cette partie de sa juridiction.
Il invite les uns les autres à privilégier la paix et la cohésion sociale.

Corneille MUAMBA DIBONDO

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.