Ituri: une dizaine de civils tués à Ndalya

Le sang a encore coulé à Ndalya, en territoire d’Irumu, en province de l’Ituri ce dimanche 14 février 2021. Des rebelles qui ont fait incursion dans ce village ont tué une dizaine des personnes, selon l’organisation non gouvernementale, Convention pour le Respect des Droits de l’homme, CRDH Irumu.
Ce bilan reste controversé selon les sources joint ce matin par la rédaction centrale de
KIS24.INFO

D’après le responsable de cette structure, Christophe Munyanderu, il s’agit des rebelles ougandais de l’ADF, actif au Nord-Kivu, voisin de l’Ituri, qui ont exécuté des civils à Ndalya. Les assaillants ont échappé aux positions de l’armée congolaise avant de commettre les forfaits.

Selon le décompte de la CRDH, au moins 11 personnes ont été exécutées en arme blanche et à feu. Ce bilan peut s’alourdir selon d’autres d’autres sources indépendantes car d’autres corps traînent encore en brousse.

Un habitant de Ndalya contacté par notre correspondant a indiqué que 7 corps parmi lesquels des assaillants et des militaires ont été ramassés la nuit du dimanche au lundi 15 février. Donc, le bilan passe de 11 à 18 morts mais ces chiffres ne sont pas encore confirmés par des autorités locales notamment l’administrateur du territoire d’Irumu.

Le porte-parole de l’armée congolaise en Ituri, Le lieutenant Jules Ngongo promet de communiquer sur cette situation ce lundi 15 février 2021. Il a toute fois , reconnu l’incursion des rebelles vers Ndalya.

Jonathan KATALIKO

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.