Invasion Rwandaise : l’ONG BCBG salue la bravoure des FARDC pour annihiler les assauts terroristes

Dans une note parvenue à Kis24.info, l’organisation non gouvernementale, Bon Citoyen Bon Gouvernant (BCBG), ayant son siège social à Kisangani, dans la Tshopo, s’en va exprimer son soutien inconditionnel aux forces armées congolaises FARDC qui font face à une guerre imposée par les terroristes du M23, soutenus par les forces rwandaises, dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

« Devant l’invasion de notre territoire par nos voisins véreux sous couvert du mouvement rebelle M23, BCBG salue avec reconnaissance la bravoure des vaillants militaires de notre armée nationale qui luttent jour et nuit pour annihiler les assauts ennemis », note le BCBG, dans le communiqué signé par Botamba Ahuka Trésor-Malcom X, coordonnateur national de cette ONG.

Et de poursuivre :

« En même temps, nous invitons nos dirigeants à tous les niveaux à mettre à la disposition de notre armée des moyens nécessaires pour poursuivre sa noble mission de protéger l’intégrité de notre territoire. A la population, nous recommandons une mobilisation tous azimuts pour un soutien diversifié à nos vaillants soldats et à leurs familles ».

Dans la foulée, le BCBG souhaite une poursuite d’actions diplomatiques allant dans le sens de convaincre l’opinion internationale à condamner l’invasion des armées étrangères sur le territoire congolais et de la nécessité d’aider notre pays à recouvrer et à protéger l’ensemble de son territoire.

Notons que Bon Citoyen, Bon Gouvernant, « BCBG» est une structure qui a pour objectif de contribuer à la formation de masse sur l’éducation civique, le patriotisme afin d’avoir des bons gouvernants dans la gestion de la chose publique et des bons citoyens dans une société équilibrée à la recherche du bienêtre commun.

Le Bon Citoyen, Bon Gouvernant poursuit les objectifs suivants:

-D’une part, veiller à l’amélioration et ou au changement comportemental de citoyens de toutes les classes sociales à travers des formations et informations sur leurs droits et devoirs ;

-Et de l’autre, œuvrer spécifiquement au renforcement de capacités des gouvernants pour une bonne gouvernance ;

-Aussi accompagner les femmes et les jeunes dans la démarche de participation aux instances de prise de décisions.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.