IFA-Yangambi : « c’est vous le cœur, le poumon de cette institution », découvrez les premiers mots du Belge Baudouin Michel aux étudiants

Nommé en août 2021 par le ministre de l’ESU Muhindo Nzangi, le Belge Michel Baudouin, nouveau Recteur de l’IFA-Yangambi est arrivé Lundi 11 Octobre à Kisangani, chef-lieu de la Tshopo. L’après-midi de ce même lundi, il s’est rendu au site estudiantin de l’IFA-Yangambi pour communier avec les étudiants. Ici, l’ambiance sans égale y régne. Les étudiants ont réservé un accueil délirant à sa personne.

Souriant, Baudouin Michel a prononcé ses premiers mots devant les étudiants. Un discours précieux et porteurs d’espoir. À l’entendre dans ses dires, cet établissement n’est pas inexploré, chez-lui. En plus, plusieurs fois, il a été à Yangambi dans le même cadre.

« C’est vous le cœur, le poumon de cette institution. Ce n’est pas moi.», telle est sa première phrase adressée aux étudiants.

Michel Beaudouin dit cependant venir servir et non se servir de la société rencontrée. Pour y arriver, le nouveau patron de l’IFA compte sur un dialogue constructif.

« Un recteur, dans la philosophie de la réforme LMD, est au service de la communauté et pas l’inverse. Quelqu’un qui essaie d’aider l’ensemble de la communauté mais en respectant, bien entendu, la discipline, la politesse, la courtoisie et en se respectant…il faut arriver dans un dialogue constructif », s’est-il confié aux étudiants.

Sa présence au directoire de cet alma mater sera avantageuse, à en croire ses mots. Se servant de l’expérience vécue en Europe, Michel Beaudouin vient aussi lutter contre le chômage. Pour lui, les étudiants, sortant de l’IFA, doivent retrouver une place de titan dans la société.

« Je suis extrêmement optimiste pour le métier que vous allez faire. Vous avez le métier de l’avenir. On ne veut pas avoir une université qui crée des chômeurs, on veut des gens qui vont travailler », a-t-il dit.

Cette phrase a sûrement rencontré les esprits des étudiants. Elle a été reçue avec acclamation mais pour ce nouveau patron de l’IFA, rien que le travail qui va rendre possible cet objectif.

« C’est un challenger important. Parce que ça va demander beaucoup de travail de nous, mais de vous. Il faut absolument que vous soyez reconnus en terme de qualité sur le marché de travail. Et pour ça c’est du boulot, beaucoup de travail. On va s’y atteler », a-t-il ajouté.

À l’IFA-Yangambi, il vient aussi pour approcher les étudiants de la nature. On apprend pas l’agronomie dans les villes, on apprend l’agronomie dans les forêts. C’est ce qu’il veut faire. Ces mots riment avec le souhait du ministre de l’ESU qui souhaite déplace cet établissement de Kisangani à Yangambi.

« Yangambi a été la plus grande station des recherches d’agronomie tropicale du monde. Vous avez une opportunité extraordinaire. Les miracles ivoiriens, premier producteur du cacao de la planète, ce sont des recherches de Yangambi qui ont fait ça », a indiqué Beaudoin Michel.

Finissant son speech, Michel Beaudoin a demandé le soutien des uns et des autres pour redorer le blason de l’IFA. Il a promis être réceptif avec les étudiants tant que la logique caractérisera les échanges.

« J’ai besoin de votre aide. On va changer les choses au début doucement. Parce que il faut aussi mobiliser les moyens. On a besoin de votre dialogue constructif, positif », a-t-il souligné.

Le nouveau comité de gestion de l’IFA Yangambi est en fonction depuis lundi 6 septembre. Ce jour là, la passation de service s’était déroulé à son absence. Il était représenté par le Prof Godefroid MONDETE, Secrétaire Général Académique.

DavidGaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.