Haut-Uele : La société civile en guerre contre la recrudescence des tracasseries militaires sur l’axe Nzoro-Durba

La société civile Forces Vives, antenne de Nzoro, accuse les militaires déployés sur le tronçon Nzoro-Durba de rançonner les usagers du dit tronçon situé entre environs de la cité minière de Durba, à la limite entre le territoire de WATSA et Faradje dans la Province de Haut-Uele.

D’après le président de cette structure citoyenne de la région, les militaires déployés sur cet axe par les autorités enfin de sécuriser le barrage Nzoro, conditionnent tout passage des motos et piétons par le paiement d’un billet de la banque ou soit carte IPM (Impôt Minimum Personnel) et les conducteurs qui s’opposent au payement de ces taxes imposées sont interpellés.

« Je dénonce la tracasserie qui se fait sur le tronçon nzoro Durba aux postes installés par les autorités pour sécuriser barrage nzoro, actuellement devenu des vrais postes de péages, les militaires tracassent sérieusement la population sur cette route surtout à ce qui concerne IPM (Impôt Minimum Personnel), nous avons trois différents postes avant d’arriver à nzoro.» a fait savoir JEAN MARIE président SOCIV antenne de Nzoro à kis24.info

Cela étant, il appelle à l’implication des autorités locales pour mettre fin à cette acte qui déstabilise les activités économiques de la région.

« Nous avons déjà envoyé des lettres aux autorités compétentes nous sommes à l’attente d’une suite favorable, au cas où ces différentes recommandations ne seront pas prise en compte nous passerons à la vitesse supérieure » a-t-il renchérit

Il faut signaler d’après les mêmes sources de la place, que ces unités de l’armée contraignent également les paysans à céder une partie de leurs récoltes et n’hésitent à arrêter les contrevenants.

Roméo PATIENT

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.