Guerre du M23 : à Kisangani, les mouvements citoyens appellent Tshisekedi à déclarer la guerre contre le Rwanda

Des jeunes issus de différents mouvements de la société civile et mouvements citoyens ont manifesté, ce lundi 30 mai 2022, leur soutien aux FARDC, sur le champ de bataille contre les rebelles du M23.

De l’hôtel Congo Palace jusqu’au Gouvernorat, des dizaines d’activistes ont exprimé leur amour à la patrie. Outre cela, ils se sont montrés prêts à en finir complètement avec les théâtres du M23 sur le territoire congolais, scandant le long des boulevards, « Gouvernement donne les armes, on va acheminer Kagame. »

En route, les manifestants ont cependant bénéficié d’un feed-back positif et encourageant des passants. Visiblement, tout Congo en a marre avec la présence des groupes armés étrangers sur le territoire congolais. Ils l’ont dit en répliquant aux champs scandés par ces militants. Pour cette fois, aucune présence policière de leur côté. Tout s’est passé dans le calme.

Arrivés au gouvernorat, c’est devant le Directeur de cabinet qu’ils vont lire et déposer leur mémo. De la réaction du gouvernement au soutien aux FARDC, ces militants condamnent, selon eux, la léthargie avec laquelle les autorités nationales traitent la résurgence du M23. Aux côtés de cette dernière, ils dénoncent la complaisance et le flou en défaveur des FARDC et la population. Ils rappellent ailleurs que ‹‹ la population et l’armée continuent à subir de plein fouet les conséquences de cette barbarie et blague militaires qui n’ont que trop durer››.

Sans passer par le dos de la cuillère, leur appel est direct au Président de la République. Il lui est demandé de « déclarer la guerre contre le Rwanda, ensuite l’expulsion de Vincent Karega, ambassadeur rwandais » en RDC. Pour eux, il s’agit des réactions courageuses de la part de la RDC.

Ces mouvements citoyens composés des membres de la LUCHA, NDSCI, et des activistes indépendants s’insurgent également contre les voyages du Président Tshisekedi à qui ils appellent à la stabilité afin de se concentrer sur la question sécuritaire dans l’Est de la RDC. Pour y arriver, ces braves militants recommandent la convocation urgente du Conseil national de Sécurité et des responsables de grandes institutions dans l’objectif de prendre certaines mesures courageuses.

Au front, les militaires Congolais ripostent contre les attaques attribuées à l’armée Rwandaise en connivence avec le M23 depuis la semaine dernière. Louant la bravoure des FARDC, ils demandent au gouvernement une prime spéciale afin de booster l’armée congolaise.

‹‹ Nos militaires en sont capables, une fois placer dans des conditions optimales de travail et extirper tous les éléments dangereux et infiltrés à leur sein›› écrivent-ils dans le mémo exploité par Kis24.info

Bien plus, à la population, appellent ces structures, de se réveiller en se mobilisant comme un seul homme dans un élan sans précédant de solidarité. Pour eux, ceci passera aussi par le boycott de la consommation des produits rwandais à Goma et partout au pays. Les militants soulignent également qu’il est temps de mettre de côte les divergences et les querelles afin de prouver à l’ennemi que le Congo et son peuple sont plus que déterminés à barrer la route à toute aventure guerrière et meurtrière des pays voisins.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

One thought on “Guerre du M23 : à Kisangani, les mouvements citoyens appellent Tshisekedi à déclarer la guerre contre le Rwanda

  1. Il faut que le président Félix Antoine kisekedi se prononce clairement qu’il ait la guère contre le Rwanda pour maître fin avec ces jeux des milices du M23. On en a marre vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.