Grogne à l’ISC Kisangani : Des étudiants en ras-le-bol contre une période « sombre » qu’ils traversent (Discours)

À l’Institut Supérieur de Commerce/ Kisangani (ISC), une tension tacite se vit actuellement, entre le Comité de gestion et les étudiants, par l’entremise de leur Représentation. Ceci, fait suite à des réclamations enregistrées et portées auprès du DG, par le nouveau Représentant, Jonathan Mokita Cana.

Jeudi 24 juin 2022, ce dernier a tenu un discours sur l’état de l’institution, lors d’une réunion avec tous les Chefs de promotion. Un discours axé sur trois point mais répondant à une dizaine de questions.

À l’amorce de son discours, dont kis24.info possède une copie, Jonathan Mokita a reconnu l’état sombre que traverse actuellement son institution. Il a affirmé qu’il s’agit de « l’une des périodes les plus sombres de l’histoire ». Jonathan Mokita a ensuite prouvé l’existence de la perception des droits d’auteurs et l’application abusive de trois quarts, malgré l’interdiction dans l’instruction 023.

« Ce qui est décourageant », dit-il, « est de voir malgré toutes les dénonciations faites par la coordination des étudiants, les autorités ne disent aucun mot ».

Face au silence, réponse lui réservée par le comité de gestion, il s’interroge : « Sommes nous abandonnés à notre triste sort ? ».

« Certains enseignants se vantent à continuer à percevoir les droit d’auteurs, et de dire que celui qui veut se plaindre na’ qu’à aller voir le Ministre », laisse-t-il entendre devant l’auditoire.

L’ISC Kisangani est réputée formatrice des informaticiens avérés. Cependant, les étudiants se plaignent quant à ce qui concerne la pratique qui devient de plus en plus rare. À cet effet, le Représentant affirme que l’accès au laboratoire devient difficile suite à l’électricité.

« le générateur semble plus servir l’administration que les enseignements. C’est elle qui en bénéficie peut importer le déroulement d’autres activités », a-t-il déclaré, avant de vouloir savoir : « à quoi servent nos frais académiques si on ne peut disponibiliser le générateur pour le bon déroulement de l’enseignement ? »

Dans la foulée de l’événement, d’autres problèmes ont été soulevés, notamment, la mise en disposition de certains bien au profit des étudiants. Ceci a conduit à des recommandations suivantes :

  • L’interdiction immédiate et sans condition de la perception des droits d’auteurs ;
  • Les autorités doivent avoir un œil regardant sur les dérapages de
    certains enseignants qui considèrent les étudiants comme des vaches à lait et en fin,
  • au DG, de prendre la coordination des étudiant comme partenaire de l’institution

Selon plusieurs indiscrétions, ce discours n’a pas été apprécié par le DG, renseigne une source proche au sein de l’ISC. Le Représentant serait interpelé par celui-ci, cependant les coulisses de leur échange n’ont pas fuitées jusqu’à présent.

Dossier à suivre !

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.