Gouvernorat du Bas-Uelé : Mike MOKENI Pour une gouvernance moderne, du respect des bonnes règles de gestion et de la culture des audits

La population à travers ses élus ainsi que les élites de la province du Bas-Uelé se mettent aujourd’hui d’accord, et sans équivoque, que le temps de l’archaïsme, de l’empirisme, de l’irresponsabilité et d’une gouvernance hasardeuse et clientéliste à outrance des affaires de l’État est bien révolu, dixit Mike MOKENI.

La province du Bas-Uelé qui pourtant à des nobles et importants défis à relever, a plutôt suffisamment perdu du temps et se trouve à la queue des provinces du pays en termes de contribution qu budget national, s’indigne ce digne fils du terroir, Mike MOKENI pour ne pas le citer, candidat Gouverneur aux élections du 06/02022 conformément au calendrier de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI en sigle.

Cependant, se réjouit-il, du point de vue de ses potentialités et de sa position géographique, elle garde toujours sa place dans le concert des provinces du pays. Aussi, ajoute-t-il, l’effort à accomplir aujourd’hui, et de toute urgence, est de ramener la Province du Bas-Uelé dans une position utile en terme de participation au budget du pays et en capacité contributive au développement sur l’échiquier national.

.

Le temps du sursaut et du redressement du géant a ainsi sonné

Pour ce faire, Mike MOKENI envisage la nouvelle gouvernance qu’il préconise pour la province du Bas-Uelé qui devra tourner autour des quelques axes fondamentaux notamment :

En matière d’éthique, de sens du devoir et du respect des affaires de l’État, il faut proscrire totalement tout affairisme, de toute manœuvre et de tout arrangement particulier de quelque ordre que ce soit dans les affaires de l’État et sur le dos de la population, de la part de tout agent public sur l’ensemble de la province.

En ce qui concerne l’organisation administrative, Mike MOKENI envisage la consolidation de l’organisation administrative qui devra être intégrale dans tous les services de l’État au sein de la province. Ceci sous-entend indique-t-il, une structuration parfaite des services en conformité avec les lois du pays et les organigrammes normatifs. C’est dans cet ordre d’idée qu’un choix judicieux des personnes, filles et fils de la province qui reposent uniquement sur les compétences, les capacités et les talents réels sera opéré, en dehors de toutes considérations politiciennes, tribales, clientélistes ou nepotistes.

Le candidat Mike MOKENI rassure qu’il va nonobstant l’impérieuse nécessité de la mobilisation des recettes, opérer une baisse très sensible de la pression sur la fiscalité à l’égard des opérateurs économiques, mais il sera constaté un élargissement net de l’assiette fiscale.
La lutte contre la corruption et le détournement lors de la mobilisation des recettes sera sans merci, mais se fera concomitamment avec une politique volontariste de justice distributive et de motivation et gratification des agents de l’État commis à ces tâches.

Ce climat ainsi apaisé des affaires va influencer à coup sûr, une incitation aux investissements productifs.

La promotion de toutes les stratégies incitatives d’appel et d’encouragement aux investissements nationaux et internationaux ainsi que ceux de la diaspora provinciale disséminée dans le monde, sera réalisée, ceci en vue de convaincre les uns et les autres à venir implanter durablement et de manière assurée leurs entreprises productives de biens et services dans la province du Bas-Uelé, au sein de ses différentes entités, rassure Mike MOKENI tout en restant confinant quant à l’aboutissement de tout ceci selon les règles de l’art.

Propos recueillis par SEMUL

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.