Goma : 350 femmes formées sur plusieurs thématiques liées au leadership féminin par le CIC

Durant trois jours 350 femmes ont été formées de la région de Grands Lacs sur le leadership féminin sous le thème « Participation politique et autonomisation financière de la jeune femme dans la région de Grands-Lacs ».

Plusieurs thématiques ont été exploitées dans ce 6e congrès sur notamment l’autonomisation de la femme par l’entrepreneuriat et sa participation à la gestion de la chose publique en intégrant des classes décisionnelles.

Et pour y arriver le CIC se donne comme rendez-vous d’accompagner la femme congolaise dans la matérialisation de son rêve comme l’a mentionné la présidente de cette structure citoyenne Tatiana Nguya. »

Les femmes ont été outillées sur les questions de participation politique,des questions d’entrepreneuriat mais aussi des questions d’autonomisations de paix.Le seul rendez-vous que nous nous sommes donnés ,c’est de passer à l’action ,de se présenter en 2023 en tant que candidate ,en tant que observatrice, électrice ,mais également qu’il est très important de prendre de processus de la paix mais aussi de devenir des femmes autonomes par l’entrepreneuriat » martelle-t-elle

De sa part, Maître Adrien Mwenyemali ,intervenant dans ce congrès,a rappelé aux femmes qu’elles doivent intégrer le secteur minier qui leur tend la main avec la réforme du code minier de 2017,elles peuvent désormais investir dans ce domaine.

« Les opportunités qu’offrent le secteur minier au jeune Congolais notamment le fonds minier par la redevances minière qui est de 10% est une opportunité pour eux [entrepreneurs] à ce qui concerne la diversification de l’économie.
Ici le Nord-Kivu qui est considérée commune province minière doit apprendre aussi à diversifier son économie.Et le fonds minier pour les générations Futures devrait être cette caisse la qui pourrait aider les femmes qui chaque fois se plaignent d’avoir les difficultés d’accès aux crédits pouvoir le frais qui peut les aider à booster leurs entreprises et leur octroyer des frais pour démarrer leurs affaires », suggere-t-il.

Cette initiative du congrès international congolais de réunir les femmes autour d’une même table a été saluée par les participantes à l’instar de Aline Ndaliko confondatrice de l’ONG Réseau des femmes entrepreneurs du Grand-Lac.

« C’était très important pour nous car au cours des interventions nous avons appris à intégrer les organes décisionnels mais aussi que nous pouvons contribuer à la paix »

Lors de la dernière journée ,une pièce de théâtre a été présentée par le groupe d’actions Assemblées pour la Résilience Juvénile (GAARJ) pour éveiller la conscience de tout et chacun sur la vie que mène la fille dans la société et les stigmatisations auxquelles elle fait face.

Écrite par Amina Murhembwa,jeune dramaturge de Goma,sa pièce intitulée « Confessions féminines » avait un message fort a transmettre et a reçu les acclamations du Public.

Il faut le mentionner,ce sixième congrès sur le leadership féminin organisé par le CIC a été aussi une opportunité pour des entrepreneuses d’exposer leur marque de fabrique à l’instar de Sagesse Kalindera une courtière de Goma qui a exposé ses œuvres au public.

La ville qui pourra accueillir le septième congrès sera déterminée lors des réunions du comité dirigeant du CIC a rappelé Madame Tatiana Nguya.

Gloire Bakyahulene

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.