ESU : Une formation à la préparation militaire proposée à tous les étudiants (Déclaration)

Réunis à Kinshasa, plusieurs hauts cadres de l’enseignement supérieur en RDC ont évoqué, mardi 15 novembre 2022, l’application, dès l’année académique prochaine, d’une formation à la préparation militaire des étudiants, apprend KIS24 d’une déclaration révélée par POLITICO.CD

Ils étaient entre autres les présidents des conseils d’Admnistration, l’administration centrale, les services spécialisés, les présidents des conférences des chefs d’établissements, les recteurs et directeurs généraux, à se réunir sur invitation du Ministre Muhindo Nzangi Butondo. Ensemble, ils ont disséqué la situation sécuritaire, dominée ces derniers jours par des affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23, dans le territoire de Rutshuru ; dans le territoire de Beni, par des incursions des terroristes ADF ; et dans l’Ituri par des milices.

Ces acteurs de l’ESU affirment soutenir l’appel à la mobilisation générale lancée par le Président de la République, Félix Tshisekedi invitant les jeunes à intégrer l’armée nationale. De leur part, ils se sont engagés à organiser des activités d’éveil patriotique, une façon pour de mobiliser toutes les forces vives des établissements de l’ESU à travers le pays.

Ceci passera également par la conception et le développement des modules de formation civique, patriotique et militaire en concertation avec les services techniques compétents.

Lors du septante sixième conseil des ministres tenu le vendredi 11 novembre, a invité tous les animateurs des
Institutions de la République à impulser dans leurs secteurs respectifs des actions collectives visant à maintenir l’élan patriotique à tous égards.

« De manière spécifique, le Chef de l’Etat a chargé les Ministres de
l’Enseignement Supérieur et Universitaire, et de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique à organiser respectivement, avec les autorités académiques et scolaires des activités de sensibilisation de la jeunesse congolaise mais aussi d’accentuer, de l’école maternelle à l’université, au moyen des programmes d’enseignement en vigueur, le rapport à la citoyenneté
congolaise, et de veiller à inculquer l’amour de la patrie et surtout le devoir sacré de la défendre et de la préserver pour les générations futures », a informé le compte rendu du Conseil des Ministres.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.