ESU: « Un savant, un immortel », les hommages de l’UNIKIS au Professeur Émérite Kalala N’kudi

Le Professeur Émérite Kalala N’kudi Pierre, Enseignant à l’Université de Kisangani de 1971 à 2022, a été mis en terre, ce vendredi 18 novembre, au cimetière moderne Paradiso, à Kisangani, ville où il a passé environ soixante années de sa vie.

Comme tout Professeur, Kalala N’kudi a eu droit aux derniers hommages de son Université et de plusieurs Professeurs des établissements supérieurs, lors d’une cérémonie académique dans l’amphithéâtre de l’UNIKIS. Ses encadrés, ses collègues émérites, ses connaissances, sa famille biologique, des étudiants, tous dans une salle pleine à craquer ont honoré celui qu’on appelle affectueusement  »Papa KALALA ».

Oraison funèbre pour un immortel

« Le Professeur Kalala N’kudi est mort en combattant », a affirmé le Recteur de l’UNIKIS, Professeur Bongilo Boendy, dans son oraison funèbre.

Le numéro 01 du comité de gestion a reconnu les efforts entrepris par le défunt pour l’intérêt de la jeunesse congolaise. Il a été témoin lui-même, comme tant d’autres dans la salle. Ils ont vu, Kalala N’kudi propulsait les autres Enseignants et venir à la rescousse de plusieurs.

« Il a tant aimé la vie », a dit le Recteur Bongilo, « en cherchant à la rendre plus agréable pour lui-même et pour les autres […]il est auteur des nombreuses actions caritatives en soutenant psychologiquement les victimes des guerres…», a-t-il ajouté.

« Le Professeur Émérite Kalala ne sera plus visible, mais il ne sera jamais absent. Que sa mort physique ne soit pas vue, par nous qui l’avons aimé, comme un anéantissement », a-t-il recommandé à l’assistance.

Bongilo Boendy, dans son oraison funèbre, a préféré parler de la vie, car estime-t-il que Kalala a détruit la mort. Philosophe de son état, il s’est appuyé sur William Shakespeare, qui disait « mourir en combattant, c’est mourir en détruisant la mort ». Considérant la lutte menée, sur tous les plans, par le Patriarche des professeurs, le Recteur de l’UNIKIS a insisté « Le Professeur Kalala N’kudi est mort en combattant, donc il a détruit la mort ».

«… Pierre Kalala N’kudi vivra éternellement. Demain, ceux qui liront ses écrits, seront constamment en dialogue avec lui. Or, il n’y a dialogue qu’entre les vivants. Donc Pierre Kalala Nkudi en dialogue avec les vivants, reste vivant », a-t-il fait comprendre.

Les adieux de l’APUKIS

Dans son discours, l’association des professeurs de l’UNIKIS a dit adieu à un  »savant. » Au nom de plus de soixante Professeurs, le P.O Jean-Pierre Lifoli a témoigné la fierté d’avoir comme « géniteur scientifique », la personne de Kalala Nkudi.

« Nous sommes tristes, puisque vous nous avez quittés définitivement… Nous sommes fiers de vous avoir eu comme géniteur scientifique », deux phrases, deux sentiments exprimés, prononcés par le Professeur Ordinaire Jean-Pierre Lifoli, secrétaire de l’association des professeurs de l’UNIKIS.

De son vivant, Kalala N’kudi a fait preuve des performances incroyables. En 1995, par exemple, il a examiné quatre thèses en une seule journée. Jusqu’au dernier souffle de sa vie, malgré le poids de son âge, le défunt se rendait donner cours, ont témoigné plusieurs.

Écouter journal-école du 14 nov 2022.mp3 par Tshopokwetu 2 sur #SoundCloud

« Nous tous ici présent, souhaiterions que Dieu nous donne votre force parce que jusqu’à quelques mois de vos 90 ans> vous partiez à la Faculté pour enseigner… » ont-ils souhaité.

Né le 26 juin 1930, Pierre Kalala N’kudi est décédé le 10 novembre 2022, à Kinshasa. Avant de rejoindre les services de l’Université de Kisangani, il était directeur des écoles primaires et a joué d’autres fonctions au sein des institutions étatiques et a été militaire.

Que la terre de nos ancêtres lui soit douce!

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

  1. Merci, merci Mukendi Gaston, très performant Journaliste. Que Dieu te bénisse !
    Témoignage de Professeur Mavinga m’a aussi très fort marqué « occupé vous pour ne pas êtres Préoccupés  » mon père biologique

  2. Comme le prof Emerite Xavier Bokula à qui la bibliothèque a été baptisé à son nom, Ilya pas aussi pour Kalala nkudi?! par example Amphitheatre?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.