ESU : Fin des travaux de la commission paritaire entre le gouvernement et le banc syndical

Après cinq jours d’intenses négociations menées à Bibwa dans le cadre des travaux de la commission paritaire entre gouvernement et les différents syndicats du personnel académique, scientifique et administratif de l’Enseignement supérieur et universitaire, un accord a été trouvé dans la soirée de ce vendredi 01 avril 2022.

En effet, à la suite de la grève déclenchée le 05 janvier 2022, sur instruction du Premier ministre la commission paritaire a été convoquée sous la présidence du vice premier ministre, ministre de la fonction publique. Convoquée pour la première fois à l’ESU depuis plusieurs années, la commission paritaire avait pour mission d’analyser en profondeur la politique salariale du personnel de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Ainsi du 27 au 31 mars, les professeurs, chefs des travaux et administratifs ont échangé à bâton rompu dans les sous commissions thématiques. Parmi les grandes clauses de cet accord il y a notamment; « élaboration d’une grille barèmique actualisée, mise en place du comité de suivi, mise en place de la cellule de surveillance du paiement des agents de l’ESURS, la récupération du pouvoir d’achat du personnel, la réduction des écarts des salaires, l’effort d’amélioration des conditions de travail à l’ESURS… »

Il sied de noter qu’aux termes des échanges, les chefs des travaux et assistants ont obtenu un accroissement de 40% du salaire de base pour le mois d’avril et de 100% pour les primes qui passent de 600 000Fc à 1 200 000 Fc. Cependant pour les professeurs et administratifs, des avancées majeures ont été aussi obtenues.

Dans son mot de clôture, le patron de l’ESU S.E Muhindo Nzangi Butondo a exprimé la gratitude du gouvernement à l’égard des participants. De son côté le président des assises, le vice premier ministre, ministre de la fonction publique Jean-Pierre Lihau a rappelé la volonté de l’exécutif à apporter des solutions aux maux qui rongent le secteur de l’enseignement.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.