ESU / Crise à l’ISEA Bengamisa : Le DG Bruno Kawaya fixe l’opinion (Interview)

À l’Institut Supérieur d’Études Agronomiques de Bengamisa (ISEA Bengamisa), le climat de désaccord règne toujours entre les étudiants et l’actuel DG, CT Bruno Kayawa Bangala. Cette situation perdure depuis plusieurs jours. Des étudiants, contactés par kis24.info, soulignent que l’actuel DG se distingue par la gestion opaque des frais connexes, fixés unilatéralement. Il est aussi chargé d’être autocrate avec un langage discourtois envers les étudiants.

Des accusations rejetées avec constance par le Directeur Général, CT Kawaya, au cours d’une interview exclusive accordée à kis24.info, le dimanche 15 mai. À l’amorce de cette dernière, le DG de l’ISEA Bengamisa a fait savoir qu’il ignore les motifs de ce soulèvement constaté dans son établissement.

‹‹ Il demande le départ du comité de gestion mais les arguments qu’il est en train de pousser ne sont pas fondés››. a-t-il affirmé en réponse au groupe d’étudiants qui exige son remplacement immédiat et sans condition.

Taxé d’avoir imposé les frais académiques, le CT Bruno Kayawa Bangala a affirmé qu’il  »n’est pas autocrate ». Faisant aussi savoir qu’il est resté fidèle dans l’instruction 023 du ministre de l’ESU.

‹‹ Ce n’est pas moi qui fixe les frais. Nous avons prélevé de l’instruction académique ce qui est fixé. C’est la consommation des frais qui doit être gérée collégialement››. reconnaît-il.

Selon des correspondances à notre disposition, le patron de cette institution académique à déclaré déchue, le 12 mai, la coordination des étudiants, en nommant un nouveau représentant, l’étudiant Mabo Ambaiso. Il justifie sa décision, précisant que l’actuelle coordination est composée des finalistes. Une décision contestée dans l’immédiat par les concernés. Il estime que sa décision a été mal comprise. D’où le sens de sa précision.

‹‹ Je ne peux pas nommer les représentants des étudiants. J’ai demandé qu’on fasse l’organisation des élections de ceux qui vont les remplacer. Mais dans l’entre-temps, il faut avoir un interlocuteur, parceque ceux là ne peuvent plus le faire. Avec leur comportement, on ne peut plus les entendre, ils ne peuvent plus nous entendre aussi››.

Un jour plus tard, soit le 13 mai, le représentant nommé a décliné, dans une correspondance, cette nouvelle responsabilité. Il dit ne pas répondre aux critères voulus par le règlement pour conduire la représentation des étudiants.

‹‹ Je suis dans le regret de vous annoncer mon désistement. Premièrement, je n’ai pas été consulté préalablement afin d’occuper ce poste. Deuxièmement, je suis finaliste; et selon l’esprit de cette décision, je dois aussi me concentrer sur la recherche. Troisièmement, le climat qui règne dans notre institution ne me permettra pas d’atteindre les objectifs m’assignés›› a-t-il réagit.

C’est un feuilleton qui retarde les cours à l’ISEA Bengamisa. Parlant des auteurs de toutes les revendications, le DG souligne qu’il s’agit d’un étudiant ayant des relations avec un conseiller du ministre Nzangi qui pousse les autres à des telles réactions. Ce dernier, affirme notre source, a entraîné quelques autres étudiants dans sa lutte, cependant lui a leurs noms avec lui. Une réaction réfléchie interviendra après cette turbulence, souhaite-t-il. ‹‹ Quand le calme reviendra, on va les appeler ››.

Redaction

One thought on “ESU / Crise à l’ISEA Bengamisa : Le DG Bruno Kawaya fixe l’opinion (Interview)

  1. Dans tout problème chaque partie cherche toujours à avancer les arguments mais la vérité reste et ne change pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.