EPST : « Injures, Salongo, détournements », les agents de la direction de l’EPST Tshopo1 exigent le départ du Proved

Les agents et fonctionnaires de la direction provinciale de l’EPST Tshopo1 n’en peuvent plus. Ils ont marre de ce qu’ils qualifient de mauvaise conduite et mauvaise gestion du Proved, Symphorien Kapita dont ils exigent son départ.

Ce lundi 11 juillet 2022, la tension était vive à la direction provinciale de l’EPST Tshopo1. Les agents et fonctionnaires de cette division, en colère, ont herméneutiquement fermé tous les bureaux dans la matinée. D’autres ont placé des rameaux et des messages affichés partout aux murs où l’on pouvait lire leurs revendications.

D’une part, les manifestants dénoncent le détournement des différents fonds par le par le proved.
Ces agents et fonctionnaires de la direction provinciale de l’EPST Tshopo1 à Kisangani accusent leurs chefs du détournement, on cite :

  1. Des frais d’appui supplétifs
  2. La libération des frais de permanence pour la dissertation ainsi que le rétablissement des avantages liés aux tenafep et tenassops.

Par ailleurs, Les manifestants exigent la suppression du système qu’ils qualifient d’oppression le « Salongo » forcé dont ils sont soumis chaque samedi de la semaine, et la cessation des injures telle que « chien » de la Tshopo.

Selon le témoignage d’un agent, en colère, le Proved Symphorien Kapita n’écoute personne. Car ils ont tenté en vain la voie diplomatique.

« Après avoir constaté l’impaiement au sein de la direction provinciale,
Une équipe restreinte de deux chefs de service et deux conseillers sont allés voir le PROVED mais en vain », ont-ils indiqué.

En somme, pour en finir une fois pour toute, ils exigent le départ du Proved Symphorien Kapita pour que l’ordre et la paix revienne dans cette division et que l’année scolaire soit clôturée en beauté.

Omar MULENDE

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.